Kanako, Kaori, Natsume, Akira et les autres (MAJ)

Galerie de portraits. Les personnages interprétés par Nana Komatsu dans divers films. Pour chacun de ces rôles, un petit commentaire rapide et une appréciation sur la qualité du film et la performance de l’actrice. (Maj du post Kanako, Kaori etc…)


Premier rôle dans un long métrage et une vraie révélation. Elle y incarne un personnage absolument monstrueux, dénué de toute notion du bien et du mal. Saisissant! Rôle principal.

Le besoin de souffler après Kanako sans doute, et de jouer une gentille. Script très pauvre, mise en scène plate, difficile de briller… c’est mignon. Rôle principal.


Un simple cameo, on la voit trop peu pour se faire une idée.

  • Miho Azuki: Bakuman (2015). Film: C+. Performance: C-

Peu de temps à l’écran, elle est convaincante dans la scène à l’hôpital, le reste du temps elle est plutôt mal dirigée et assez inexpressive. Un second rôle anecdotique.


A défaut d’être du grand cinéma, c’est divertissant. Tout le monde surjoue dans cette comédie -c’est le genre qui veut ça- mais Nana Komatsu est de très loin la plus drôle. Rôle principal.

  • Kaori Terasawa: Maniac Hero (2016). Film: B . Performance: B

Un film inclassable et Nana Komatsu dans un registre aussi inattendu que son look. Un second rôle très convaincant. Elle a le potentiel pour verser dans le comique.


Un film dur. Son personnage le plus antipathique (après Kanako). Un second rôle très solide avec une scène d’anthologie vers la fin du film. Très peu d’actrices de sa génération auraient été capables de la jouer avec autant de force, en fait à part Fumi Nikaido, je ne vois pas qui.

Un film très représentatif du cinéma de Takahiro Miki: romantique et fantaisiste. Nana y joue le rôle de la douce Emi. Du Komatsu typique: sobre, simple, efficace. Rôle principal.


  • Natsume Mochizuki: Drowning Love (2016). Film: B+ . Performance: A-

Un film curieux et ambitieux. Nana Komatsu passe en revue pratiquement tout le registre des émotions humaines et elle excelle dans les scènes les plus sombres et les plus difficiles. Rôle principal.

  • Monica: Silence (2016). Film: A+ . Performance: B+

Une petite excursion à Hollywood avec un rôle dans un Martin Scorsese. C’est un petit second rôle mais la jeune actrice (19 ans au moment du tournage) a su interpréter sans faille le rôle d’une paysanne perdue et effrayée, broyée par un destin qui la dépasse.


Le film est visuellement plaisant. Nana Komatsu y est encore moins présente que dans Bakuman. Petit second rôle. Peut-être son personnage sera-t-il développé dans une suite?

Rôle principal. Je ne l’ai pas encore vu, sa prestation a fait l’objet de critiques très positives…


  • Akira Tachibana: Koi Ame (2018). Film: B+ . Performance: A.

Un joli live action, bien construit, plaisant et rythmé. Belle performance de l’actrice dans son style, désormais bien en place. Prestation énergique, physique même, et riche en émotions, généralement véhiculée par les regards. Rôle principal.

  • Makoto Higa: Kuru (2019). Le prochain Tetsuya Nakashima !!

Ce sera sans doute une des bonnes surprises de 2019. Un rôle de premier plan dans le nouvel opus d’un grand metteur en scène.

 

à suivre…l’année est loin d’être terminée et l’on peut s’attendre à quelques nouvelles annonces dans un avenir proche…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s