Kuru est arrivé…

…et elle aussi: Makoto Higa, hôtesse, medium et fiancée de Nozaki, le personnage central du film. Deux à quatre heures de préparation et de maquillage à chaque séance pour Nana Komatsu, cheveux teints et corps couvert de tatouages et de profondes cicatrices.


Cliché officiel publié sur le compte Instagram de l’actrice

makoto-higa


En dépit de folles rumeurs qui ont un temps circulé, arguant que Nakashima ne pourrait terminer le montage de son film en temps et en heure, Kuru est bien sorti dans les salles le vendredi 7 décembre comme prévu…

Les deux semaines qui ont précédé cette sortie ont été riches en interviews et reportages, les acteurs se relayant pour assurer la promotion du film. De Oricon News à Cinema Today en passant par Eiga.com ou Model Press, il ne s’est pas passé un jour sans la parution d’un ou plusieurs articles consacrés à Kuru. Junichi Okada et Nana Komatsu se sont particulièrement investi.

Ainsi on a pu apprendre -et ce n’est pas une surprise- que le tournage n’a pas été de tout repos. Il devait durer deux mois, il en a fallu quatre et au final, Nakashima a produit un opus de 4 heures ramenées à 2 après montage pour la version en salles. Vivement le DVD/Bluray pour un Director’s Cut peut-être, des bonus intéressants en tout cas…


« Elle est devenue une excellente actrice » Nakashima

Le metteur en scène ainsi que les principaux protagonistes étaient présents pour une première spéciale au Toho Cinema de Hibiya, un quartier de l’arrondissement de Chiyoda à Tokyo, non loin du Palais Impérial.

Ce fut l’occasion de faire rire un peu l’auditoire en revenant sur les allusions, faites par les acteurs lors d’interviews, aux exigences et emportements du metteur en scène qui, fidèle à sa réputation, n’a pas ménagé son équipe…

Benjamine du groupe, moins expérimentée et titrée que ses co-stars, Nana Komatsu a été soumise à rude épreuve par son mentor, qui avait lancé sa carrière en 2014 avec Kawaki/The World of Kanako. Il l’a recadrée à maintes reprises (tous les jours a-t-elle confié en interview), pour qu’elle se surpasse et exprime au mieux la personnalité complexe, à la fois forte et douce, de Makoto Higa.

Au cours de ces entretiens avec les médias, la jeune actrice a tenu à souligner qu’autant Nakashima pouvait se montrer strict et intransigeant au moment de filmer une scène, autant il pouvait être prévenant et attentionné une fois la tâche accomplie. Une sorte de relation ‘père/fille’ qui a intrigué et amusé Satoshi Tsumabuki et surtout Junichi Okada, un peu ‘jaloux’ de cette relation privilégiée entre le metteur en scène et sa jeune protégée.

Plutôt avare en compliments, Nakashima a tenu à féliciter Nana Komatsu lors de la Première à Hibiya, déclarant à l’auditoire qu’il avait été « sidéré de voir à quel point elle était devenue une excellente actrice ».

Le film est entré dans les charts nippons en 3ème position après seulement trois jours d’exploitation juste derrière deux grosses productions occidentales: ‘Les crimes de Grindelwald’ et ‘Bohemian Rhapsody’…


Bandes annonces


  • Long Trailer (2’33)
  • Trailer 1 (1’15)
  • Trailer 2 (1’32)

  • Bonus: Makoto Higa en images (son original du trailer 2)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.