Au fil de leurs vies

Deux jeunes adolescents fuient à perdre haleine dans le froid et la neige, la police est à leurs trousses, dépêchée par la famille de la petite Aoi. Brutalisée par son beau-père, trahie par une mère dépassée et incapable de la défendre, celle-ci s’en remet à Ren, il a fait le serment de la protéger.

Dans la grande île d’Hokkaido, Ren et Aoi s’aimaient quand ils avaient treize ans pendant l’ère Heisei (1989-2019). La violence des adultes les a séparés, puis la vie, tout simplement, les a maintenus éloignés l’un de l’autre. Elle les fera se rencontrer à nouveau et ce plusieurs fois sans que pour autant ils puissent renouer le fil. La nouvelle ère, Reiwa, permettra-t-elle que ce qui a été rompu soit réparé? Ito est un voyage à travers le temps et l’espace et le récit de retrouvailles difficiles sur le chemin de la vie, en dépit des coups du sort.

Avec plus de quarante films au compteur, Takahisa Zeze est un metteur en scène à la fois prolifique et éclectique qui a réalisé des oeuvres aussi différentes que Tokyo X Erotica, Pandemic ou plus récemment The Promised Land. En 2020, il porte à l’écran Ito (Tapestry: the thread of our lives), à partir d’un script écrit par Tamio Hayashi, librement inspiré par la chanson Ito de Miyuki Nakajima, un hit de 1992, toujours populaire .

Le film aurait dû sortir au printemps, le 24 avril, après une campagne de promotion dans laquelle les deux acteurs vedettes (Masaki Suda et Nana Komatsu) se sont beaucoup investis. La crise sanitaire et la proclamation de l’état d’urgence au Japon ont amené la production à repousser la date au 21 août. Malgré tout, Ito a pu rencontrer son public, séduisant de nombreux spectateurs par delà les générations, se plaçant dans le Top 10 du box-office de l’année (n°6 ou n°8 selon les sources).

Si la trame du film suit le temps chronologique du début de l’ére Heisei aux toutes premières minutes de l’ère Reiwa, le récit est loin d’être linéaire et la structure narrative procède par boucles et parallèles. Le parcours de l’un sur un cercle de vie amène des flashbacks et les courbes se rencontrent ouvrant la voie à des retrouvailles, une nouvelle connexion, avant de s’éloigner l’une de l’autre.

Le montage se fait également en parallèles rapprochés à travers des séquences de plus en plus courtes qui jouent sur les contrastes: quand Aoi flirte avec le succès, Ren doit faire face à l’adversité et réciproquement. Dans chaque séquence on retrouve un incident, un souvenir ou un personnage secondaire qui donnent du sens au récit et le renforcent en maintenant l’émotion intacte. Le script a été pensé dans ses moindres détails et rien n’est superflu.

Boucles dans l’espace aussi, Ren qui voulait parcourir le monde devient un centre, un point d’ancrage en demeurant à Biei, dans le coeur profond d’Hokkaido. C’est Aoi qui voyage et fait les grandes boucles! Le film emmène le spectateur à Okinawa et à Singapour en sa compagnie pour des paysages tantôt marins tantôt urbains de toute beauté mais c’est à Hokkaido que se croisent Ren et Aoi, de Biei à Hakodate en passant par Sapporo et le parc d’Onuma

Cependant Ito est loin de n’être qu’une romance compliquée sur fond de belles cartes postales. Certains événements marquants de l’ère Heisei, comme le terrible tsunami de mars 2011 sont intégrés au récit. Plus subtil, les tracasseries et les épreuves subies par Aoi et son amie Reiko à Singapour, alors qu’elles enchaînent les petits boulots en tant qu’immigrées renvoient au vécu parfois difficile d’employés vietnamiens, philippins ou indiens travaillant au Japon, allusion en miroir, comme inversée, de la part du réalisateur?

L’interprétation est à la hauteur. Un beau rôle pour Nana Komatsu, fort différent des personnages décalés, atypiques, un peu étranges ou excentriques qu’elle interprète généralement. En dépit de l’adversité -violence, abandon, trahison et échecs professionnels – Aoi Sonoda est une jeune femme animée d’une très forte volonté, l’actrice l’incarne avec justesse, elle est à la fois simple et magnifique. La scène du ‘katsudon‘ dans laquelle le mal du pays et ses souvenirs s’entrechoquent est absolument magistrale.

Son partenaire Masaki Suda, avec lequel elle a déjà fait deux films (Drowning Love et Destruction Babies), n’est pas en reste et campe un personnage sensible et attachant qui lui aussi traverse de douloureuses épreuves avant de voir le ciel s’éclaircir…

Le réalisateur a fait appel à une impressionnante équipe de seconds rôles: Ryo Narita, très en vue ces deux dernières années, Fumi Nikaido, Takumi Saito, Mahiro Takasugi, Mizuki Yamamoto, le ‘vétéran’ Yutaka Matsuhige et même Pistol Takehara dans un bref cameo. Nana Eikura dans le rôle de Kaori, collègue de travail puis compagne de Ren à l’âge adulte, crève l’écran dans quelques scènes émotionnellement très intenses. Les enfants et notamment les deux jeunes acteurs qui incarnent Ren et Aoi adolescents -choisis en partie pour quelques troublantes ressemblances physiques- sont également très convaincants.

Ito est un fort joli mélodrame, poignant et réaliste, bien plus crédible et bien moins sirupeux que les équivalents produits Outre-Atlantique. Le film a séduit à la fois le public et les professionnels: trois récompenses aux Japanese Academy Awards,  prix d’excellence –nomination– dans les catégories Meilleure Actrice (Komatsu), Meilleur Acteur (Suda) et Meilleur OST (Seiji Kameda). Les lecteurs de la prestigieuse revue cinéphile Kinema Junpo ont sélectionné Ito dans leur classement des dix meilleurs films de l’année 2020.


La chanson de Nakajima sur des images du film (clip officiel)


Mini galerie Aoi Sonoda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.