Actualités Moonlight Shadow

Précédée par une vigoureuse et créative campagne de promotion, la première du nouveau film de Edmund Yeo a eu lieu au Toho Cinema de Hibiya (Tokyo), le vendredi 10 septembre. Les deux acteurs principaux, Nana Komatsu et Hio Miyazawa étaient présents ainsi que l’actrice Usuda Hasami pour accueillir le public. L’événement était disponible en live streaming via le compte instagram officiel du film: Moonlight Shadow Insta.

Ces deux dernières semaines, la jeune actrice qui interprète le rôle de Satsuki, personnage principal du mini-roman de Banana Yoshimoto, était très présente dans les média, seule ou en compagnie de Miyazawa. Interviews et apparitions TV, Moonlight Shadow a fait l’objet de nombreuses publications depuis la fin août…


Un titre de l’OST sur Band Camp: Sweet Youth. Le compositeur Tôn Thất An a travaillé entre autres pour la réalisatrice Naomi Kawase.


L’écrivaine Banana Yoshimoto avait ouvert le bal en déclarant que le film lui avait beaucoup plu (‘un chef d’oeuvre d’élégance’) et de nombreux professionnels du monde du cinéma lui ont emboîté le pas. Ainsi l’acteur Masatoshi Nagase, le producteur Yoshihiko Yatabe, les metteurs en scène Rikiya Imaizumi (His, Sad Tea…) ou encore Isao Yukisada (Gekijo, River’s Edge…) ont salué la sortie de Moonlight Shadow. Le grand quotidien Asahi Shinbun a consacré un deux pages au film avec une interview du réalisateur Edmund Yeo.


Ameba TV (5 septembre)

Les premières critiques sont très favorables à l’oeuvre, saluant son esthétique, sa capacité à porter le texte et l’émotion du texte original ainsi que la qualité de l’interprétation, notamment pour celle qui incarne Satsuki. Pour le très exigeant Japan Times, Nana Komatsu est même l’atout principal du film:

La performance de Nana Komatsu dans le rôle d’une femme en deuil d’un amour perdu est le point d’ancrage de la séduisante adaptation d’Edmund Yeo


interviews

Article et interview dans Esquire – 10 septembre (japonais)

Le magazine encense le film en évoquant sa ‘splendeur’. Nana Komatsu insiste sur l’atmosphère industrieuse et amicale du tournage en partie due selon elle à l’attitude du metteur en scène Edmund Yeo. Bienveillant et à l’écoute, il s’est montré très ouvert aux suggestions, accordant beaucoup de liberté à ses acteurs…


Interview pour Fashion Press – 9 septembre (japonais)

Quelques réponses-citations de Nana Komatsu traduites…

Quand un film est basé sur un manga, il y a des images, donc on peut être entraîné, mais quand c’est basé sur un roman, on peut penser à sa propre façon de s’exprimer, à ses propres idées.’

Satsuki est une personne qui ne peut pas accepter la tragédie soudaine de la mort de son amant. Je pense qu’on ne peut pas vraiment comprendre à quel point il est difficile de perdre quelqu’un qu’on aime tant qu’on ne l’a pas vécu. Je n’ai jamais vécu la perte d’un proche, comme un membre de ma famille, donc c’était un défi pour moi de trouver un moyen de le faire comprendre et de mettre toute mon âme dans Satsuki.’

Le thème de la vie et de la mort dans ce film n’est certainement pas un thème léger, mais j’ai veillé à ne pas rendre l’atmosphère trop lourde. Quand j’ai lu l’histoire originale, j’ai senti que selon la façon dont je jouais Satsuki, je pouvais en faire une histoire très sombre. Mais ensuite, je me suis dit que si je voulais dépeindre avec soin les sentiments intérieurs des personnages, il valait peut-être mieux ne pas être trop lourd.’

Avant de jouer Satsuki, je pensais qu’il était difficile de me comparer à elle. Elle ne parle pas beaucoup, et la distance entre elle et les autres personnages est différente, donc je pensais que c’était un personnage insaisissable. Mais juste après le début du film, il y a eu une scène où j’ai eu l’impression de faire corps avec elle.


Interview pour Fuji TV – 9 septembre (japonais)


Portrait et interview pour Fashion Post – 9 septembre (japonais)


Moonlight shadow Premiere – Galerie HD (Model Press)


autres news en bref

nouvelle pub pour Integrate (en ligne le 10 septembre)



Liste des publications concernant Nana Komatsu sur la période (fin de l’été, début de l’automne): Barfout (numéro de novembre) – Ginger (21/09, novembre) – Figaro Japan (18/09, novembre) – Crea (7/09) – Fashion Post (9/096/09, 2/09, éditions en ligne) – Kinema Junpo (5/09) – TV Guide (1/09)


Autres sourcesOricon News – Model Press – Eiga.com – Cinema Today 1 – Cinema Today 2 – Fuji TV News

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.