Parasites dans les salles

Parasite in Love, du réalisateur Kensaku Kakimoto, est sorti en salles vendredi dernier, le 12 novembre, dans plus de 150 cinémas au Japon. Le samedi 13, Kento Hayashi et Nana Komatsu, les deux têtes d’affiche, étaient au Grand Sunshine Cinema de Shinjuku (Tokyo) pour une séance spéciale de présentation au public, en présence du metteur en scène. Interviews, apparitions TV, émissions de radio, les deux jeunes acteurs -et le réalisateur- se sont vraiment beaucoup investis au cours des deux semaines qui ont précédé: condensé ci-dessous…

Après seulement trois soirées d’exploitation et en dépit d’un nombre réduit de cinémas (généralement les films sont distribués dans 200-250 salles, entre 300 et 400 si la production vise un hit/blockbuster), le film fait son entrée dans le Top12 en 11ème position.

Nana Komatsu dit que le rythme du tournage d’un film lui convient bien, car cela lui permet de prendre son temps pour créer les émotions du rôle. En raison des différences d’horaires, de nombreux artistes ne parlent pas beaucoup avec le staff, car le staff c’est le staff et les acteurs sont les acteurs mais Melle Komatsu aime écouter les membres du staff qui ont de l’expérience. C’est peut-être un peu facile de résumer ainsi, mais Nana Komatsu ne considère pas son travail comme une simple entreprise. Je pense qu’elle y met tout son cœur.’ (Yuko Sekiguchi pour Yahoo News, Yuko Sekiguchi a été éditorialiste en chef pour Kinema Junpo et Variety Japan)


Séance Spéciale à Shinjuku

Samedi 13 novembre: Le casting pratiquement au grand complet puisque les seconds rôles Arata Iura et Ryo Ishibashi étaient également présents au Cinema Sunshine de Shinjuku dans le complexe Baltic 9. Compte-rendu en images sur le blog international: Koi Mushi Special Screening.


Clichés du tournage

La production a publié quelques ‘outtakes’

‘J’ai souffert de cette phobie (la scopophobie ou crainte d’être observé) pendant de nombreuses années, et j’ai donc dû réfléchir à l’équilibre délicat entre le fait de ne pas pouvoir changer immédiatement après avoir rencontré quelqu’un, et le fait de changer mais de ne pas être acceptée.’ (Nana Komatsu dans Eiga Board)


Dernières Bandes Annonces


Entretien avec Kensaku Kakimoto pour Blog Fascinant Japon

Dans une autre interview accordée à Eiga Board, le réalisateur déclare combien il a été impressionné par l’actrice tant par le côté explosif de son jeu que par sa réactivité et aussi par ce qu’il appelle son jeu ‘calme’ (静かなお芝居も素晴らしい). La scène du lac -qu’il estime être une des plus importantes du film à cause du message qu’elle contient pour le public- l’a particulièrement séduit. Apparemment fan de l’imagerie du base-ball, Kensaku Kakimoto pense que les deux comédiens ont fait là un ‘home run’.


Sélection de clichés (magazines et promo)

Nana Komatsu à propos de la ‘période covid’: ça a été aussi l’occasion pour moi de repenser à la vie, car le temps que je passe avec ma famille est limité. J’ai senti que le temps que je passe avec mes proches et les choses simples que je fais sont inestimables, et cela m’a fait me sentir bien. (interview de Numero Tokyo)

Kento Hayashi (interview Numero Tokyo): ‘Elle est très amicale avec tout le monde, et dans le bon sens du terme c’est une femme ordinaire. Sur le plateau, j’étais impressionné par la façon dont elle semblait toujours profiter des moments passés avec le staff. Mais lorsqu’il s’agissait de jouer, elle était très sérieuse et l’atmosphère changeait.’



Pintscope Interview

Interview des deux comédiens dans Pintscope mise en ligne le 12 novembre, jour de la sortie du film. Kento Hayashi et Nana Komatsu y parlent de leur collaboration, de la gestion de certaines scènes importantes et délicates comme celle du lac. On y apprend que peu de temps avoir reçu une offre pour tourner dans le film, l’actrice avait visité le Musée des Parasites dans le quartier de Meguro à Tokyo! Etrange clin d’oeil du destin !

Les difficultés engendrées par la crise du covid pour voir ses proches ou tout simplement rencontrer d’autres personnes sont également au coeur de l’entretien. En fin d’article on peut lire que Nana Komatsu s’intéresse aux films d’horreur réalisés en dehors du Japon et qu’elle apprécie également, dans un tout autre genre, de longs films où l’on s’attache aux nuances et aux détails comme Drive My Car de Ryusuke Hamaguchi


Interview Crea Mag

Nana Komatsu: ‘C’était la première fois que le réalisateur faisait un long métrage de cette envergure, donc je pense qu’à certains moments, il ne savait pas trop comment procéder en ce qui concerne le jeu d’acteur et se demandait comment gérer le film. Je pense que c’est vraiment bien que nous ayons pu le faire en essayant différentes choses et en nous consultant mutuellement.’ (publié en ligne le 13 novembre)



magazines

Pas d’activités côté ‘mode’ ces dernières semaines, l’actrice s’est surtout impliquée dans des interviews pour plusieurs magazines et webzines dans le but de promouvoir Parasite in Love: Welfare Labour (novembre) – Anan (novembre) – Cinema Cinema (novembre) – Da Vinci (décembre) – GQ Japan (décembre) – Jelly (décembre) – Nihon Eiga Navi (mook Vol.96) – PHP Special (décembre) – Spoon décembre, n°144) – Location Japan (décembre) – Non No (janvier 2022).


Sources: Cinra.netKoi Mushi (Insta) – Movie WalkerEiga Board 1 (9 novembre) – Eiga Board 2 (10 novembre) – Blog Fascinant JaponMovie Walker (11 novembre) – Natalie MusicReal SoundOricon NewsPintscope (12 novembre) – Numero Tokyo (12 novembre) – Yahoo News (12 novembre) – Crea (13 novembre)

Sources (13 novembre, présentation du film à Shinjuku): Oricon NewsNatalie MusicMovie WalkerMovicheFuji TV ViewYahoo NewsMy Navi 1My Navi 2Cinema Today

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.