Brèves d’octobre

Makoto
Makoto Higa-Nana Komatsu dans Kuru

IL sera là le 7 décembre, comme prévu. Un esprit? un démon qui terrifiait les ancêtres? Nozaki (Jun Okada), un journaliste freelance, enquête sur des cas de disparitions et de morts mystérieuses, impliquant dans ses investigations sa propre fiancée, Makoto (Nana Komatsu), ainsi que la soeur aînée de celle-ci, Kotoko (Takako Matsu), une bien étrange prêtresse.

Nozaki a été présenté à un certain Tahara (Satoshi Tsumabuki) … Deux années plus tôt, un collègue de ce dernier reçoit un mystérieux visiteur qui souhaite s’entretenir de ‘l’affaire Chisa‘. Ce prénom a une résonance bien particulière puisque c’est celui que lui et sa jeune femme enceinte, Kana (Haru Kuroki), souhaitent donner à leur fille qui va naître et détail troublant, eux seuls sont au courant, ils n’en ont parlé à personne. Peu après ce jeune collègue meurt dans des conditions inexplicables.

Nozaki va bientôt être confronté à une présence monstrueuse et indicible. Voici la bande-annonce de Kuru, le prochain Tetsuya Nakashima, un clip remarquable et puissant qui permet d’envisager un film un peu gore, haletant et très certainement terrifiant… Lire la suite « Brèves d’octobre »

La rentrée en bref…

kakeru

En attendant des annonces de tournages ou de sorties pour le grand écran, c’est tout de même la « rentrée » pour la jeune actrice avec une actualité somme toute intéressante: nouveau court-métrage pour la marque ‘Niko and‘, sortie imminente du DVD/Bluray de Kids on the Slope, sortie annoncée du DVD/Bluray de Koi Ame, photoshoot pour Nylon Japan et pub pour Google


Kakeru, nouveau court-métrage pour Niko and: 6 mois après la sortie de 君とノートとコーヒーと (you, a coffee and a note…) la célèbre marque met à nouveau le paquet avec un deuxième court-métrage mettant en scène Nana Komatsu et son comparse/collègue de l’agence Stardust Promotion, Masaki Suda.

Deux jeunes mangaka, l’un auteur et scénariste (Masaki Suda), l’autre dessinatrice et illustratrice (Nana Komatsu) discutent de leur oeuvre, entrent en conflit, notamment sur la nécessité de dessiner au pinceau, avant d’aboutir au produit final.

Publicité haut de gamme donc mais aussi un vrai moment de cinéma car non seulement ces deux-là savent y faire mais la mise en scène est dynamique et l’enchâssement d’une séquence animation particulièrement astucieux…

Lire la suite « La rentrée en bref… »

Thriller girl…

kuru4

En vacances ou bien occupée à un quelconque projet, Nana Komatsu est aux abonnées absentes depuis quelques semaines…pour autant, actualités il y a et la nouvelle la plus fascinante est la mise en ligne d’un premier teaser pour Kuru, le prochain opus de Tetsuya Nakashima, sur les écrans nippons le 7 décembre.

Trente secondes angoissantes pour ne pas dire terrifiantes pour ce thriller, première incursion du réalisateur dans la sphère des Horror Movies. L’écrivain/journaliste Nozaki (Junichi Okada) et sa petite amie Makoto (Nana Komatsu) vont avoir fort à faire face à une menace et une présence indicible qui a déjà affecté la vie d’un autre jeune couple, Hideki (Satoshi Tsumabuki) et Kana (Haru Kuroki)…


Lire la suite « Thriller girl… »

Brèves en juillet

sayonara

Nana Komatsu est en plein tournage pour ‘Sayonara lips’ (さよならくちびる) le prochain film de Akihiko Shiota, un metteur en scène très intéressant qui a signé des oeuvres aussi diverses que Wet woman in the wind, Harmful insect ou I just wanna hug you.

Synopsis: au sein du groupe Harleo (ハルレオ) rien ne va plus entre Leo (Nana Komatsu) et Hal (Mugi Kadowaki), la popularité de leur duo de rock indépendant s’étiole et alors qu’elles entreprennent une tournée d’adieux, les choses se compliquent…

A partir d’un script original, le metteur en scène souhaite construire une sorte de road-movie dans le monde de la musique le tout sur fond de triangle amoureux complexe. Tournage cet été à Hakodate, Niigata et Osaka. Sortie prévue avant l’été 2019…(source: Oricon news)


Côté mode et magazines, une actualité plutôt calme si ce n’est la publication de « A queen bugs », un étonnant photoshoot pour le magazine tokyoite Sicky