Bulletin Décembre 2021

Au sommaire de ce premier bulletin de décembre: The Last Ten Years (printemps 2022), Parasite in Love (toujours en salles au Japon), Moonlight Shadow bientôt sur Viki et Netflix…

The Last Ten Years (Yomei Ten Nen/余命10年) ne sortira en salles qu’au printemps prochain mais la campagne de promotion est d’ores et déjà lancée. Sélection d’ambassadeurs pour le film et diffusion de clichés du film par la production (distribution: Warner Bros Japan)

See and watch more

Yomei Ten Nen

Ruka Kosaka a quitté ce monde en 2017, à l’âge de 38 ans, avant même que son roman Yomei Ten Nen (余命10年/10 ans à vivre) ne soit publié et devienne un best-seller. Dans cette oeuvre largement inspirée par sa propre vie, le personnage principal, Matsuri Takabayashi, une jeune femme de 20 ans, apprend qu’une maladie incurable ne lui laisse que dix ans à vivre…

C’est cette histoire que l’on verra dans The Last Ten Years mis en scène par Fujii Michihito, le réalisateur ‘tendance’ ces dernières années au Japon (The Journalist, Day and Night, The Brightest roof in the universe, The Family…). Celui-ci s’est longuement entretenu avec la famille de Ruka Kosaka et a pris la décision de faire un film qui ne soit pas un mélodrame sur son trépas mais presqu’un ‘documentaire’ sur ses dernières années, comme une célébration de la vie.

Le tournage a pris un an dans des conditions difficiles (mesures Covid) et le metteur en scène a tenu à saluer par voie de presse l’engagement de son équipe et l’implication totale de ses deux têtes d’affiche. Il loue la perfomance de Kentaro Sakaguchi qui sait exprimer la vulnérabilité, quant à Nana Komatsu (qui incarne Matsuri) il voit en elle une ‘belle personne’ et une actrice qui a cette faculté de faire passer des émotions même sans dire un mot… Distribution Warner, sortie au printemps 2022. (Liens officiels: Site du film – Twitter – Instagram)


SourcesOricon News – Natalie Music – Movie Walker – Moviche – Real Sound – Cinema Today 1 – Cinema Today 2 – Model Press – Movie Collection

Quand Masaki rencontre Nana

La photo ci-dessus a un caractère ‘prophétique’, issue de la dernière séquence du film Ito/Tapestry (2020), elle célèbre l’union des deux personnages principaux. La réalité a rejoint la fiction avec l’annonce officielle du lundi 15 novembre: Masaki Suda (28 ans), acteur et musicien, et Nana Komatsu (25 ans), actrice et modèle, sont mari et femme. C’est par un communiqué commun sur les réseaux sociaux et relayé par leurs agences respectives –Top Coat et Stardust Promotion– que le jeune couple a diffusé la nouvelle.

Ils se sont rencontrés la première fois lors du tournage de Destruction Babies en 2015. Les deux jeunes comédiens se sont par la suite retrouvés pour le film Drowning Love (2016) et pour le tournage de publicités très élaborées pour la firme Niko and. Peu à peu, les sentiments de complicité et de confiance éprouvés par la jeune actrice envers son partenaire se sont mués en sentiment amoureux et de source non-officielle c’est pendant le tournage de Ito que leur idylle aurait commencé…

Outre les innombrables messages de félicitations émanant des fans et groupes de fans qui suivent les deux stars, célébrités, acteurs, réalisateurs, mangaka et éditorialistes (cinéma, mode et divertissement) ont participé à l’engouement général en diffusant leurs voeux. La liste est longue, on retiendra les magazines Elle Japon, Vogue Japon, Marie Claire Taiwan, les metteurs en scène Takahiro Miki et Edmund Yeo ainsi que les acteurs Takeru Satou, Go Ayano et l’actrice Fumi Nikaido qui a déclaré: « Deux personnes que j’aime forment une famille, félicitations ».

Sans surprise la nouvelle a fait beaucoup de bruit devenant lundi le sujet tendance numéro 1 sur Twitter, Google et Yahoo au Japon mais aussi au-delà des frontières du pays. « L’onde de choc » se propage encore aujourd’hui sur la toile…

Communiqué commun officiel: Masaki Suda (compte Twitter) – Nana Komatsu (compte Instagram)

Sources: lister des centaines voire des milliers de liens n’aurait guère d’intérêt. La nouvelle a fait le tour du Japon, de la Corée du Sud et a généré également beaucoup de buzz dans plusieurs pays d’Asie. Oricon News a sûrement été le premier média important à diffuser la nouvelle.