Un taxi pour le Tohoku (Maj)

Avant d’être révélée à un large public pour le rôle de Kanako dans Kawaki (The World of Kanako) de Tetsuya Nakashima, Nana Komatsu a fait ses premiers pas au cinéma dans Tadaima (ただいま), un petit film réalisé et produit en 2013 par Daisuke Shimada, réalisateur et fondateur de la société de production Qotori Films.


Script: Sumire, une adolescente qui semble un peu perdue, parvient à convaincre un chauffeur de taxi Tokyoïte de la conduire dans l’est du Tohoku, région durement touchée par le tsunami du 3 mars 2011 (plus de 18000 morts et disparus). Elle veut revoir la maison où elle a passé son enfance mais cette demeure, comme sa famille, a été emportée par les flots meurtriers. Sur les lieux du drame, une découverte et un dialogue émouvant entre une jeune fille affectée par le chagrin et un homme plus âgé, compatissant et bienveillant, qui tente de lui donner ce qu’elle n’a plus: l’espoir et l’envie de vivre ! 


Bande Annonce


Le court métrage, après avoir été présenté dans différents forums et festivals, entre autres le Tama Cinema Forum, a connu une deuxième vie avec une sortie en DVD le 31 octobre 2016. Un bon timing puisque de février à novembre, c’est dans pas moins de cinq longs métrages et un drama que les fans de l’actrice pouvaient la voir. Mode, publicité et cinéma, 2016 fut une année pleine.

Ce DVD est malheureusement quasi introuvable aujourd’hui, la société Qotori Films n’existe plus depuis décembre 2018, quand au metteur en scène Daisuke Shimada, il a carrément disparu des écrans radars, son compte Facebook est désormais fermé. A moins de tomber sur une copie dans un Book Off voire sur Yahoo Auctions Japan, il est devenu de fait un objet rare, pour les fans et les collectionneurs.

C’est d’ailleurs un assez beau produit au packaging original, style ‘gatefold’ avec papier déchiré et assemblage délibérément gauche et artisanal, tel un ‘objet trouvé’, en écho au film et aux thèmes du souvenir et de l’évocation du désastre. Outre le film dans son intégralité (26′), ce mini coffret offre un clip musical inédit du groupe Radwimps -avec Nana Komatsu– et un petit livret présentant quelques photos et les informations d’usage.


Tadaima est un joli court métrage, une oeuvre simple -le script suit le trajet linéaire du taxi de Tokyo au Tohoku- mais touchante. Quelques éléments d’humour viennent ça et là rehausser, par effet de contraste, la dimension tragique de l’ensemble. Nana Komatsu n’avait que 17 ans, à la fois spontanée et nuancée dans son jeu, elle montrait déjà certaines dispositions pour le grand écran, elle est fort bien secondée par Shohei Uno, le chauffeur, décontenancé puis ému par cette jeune fille, perdue et dévorée par le remords d’avoir survécu.


Galerie photos


Voir la suite: vidcaps, extrait, film

Bulles de savon

2010 ! Cela fait déjà deux ans que Nana Komatsu, alors ‘collégienne’ de 14 ans, entreprend régulièrement de longs déplacements en train et en bus pour se rendre à Tokyo, près de quatre heures de trajet depuis la résidence familiale dans la préfecture de Yamanashi, aux pieds du Mont Fuji.

Elle n’a pas encore d’agence attitrée, ce sont les agents recruteurs de Stardust Promotion qui la démarcheront plus tard dans le quartier de Harajuku, pour la représenter officiellement. La toute jeune fille fait des séances photos pour promouvoir vêtements, chaussures et accessoires dans des magazines ciblant les adolescentes: Nico-Petit, Cutie, Haco etc…

De cinéma il n’est pas du tout question à cette époque, Nana Komatsu veut poursuivre cette activité de ‘modèle’ et ambitionne de devenir coiffeuse, sans doute marquée par sa mère, dont elle est très proche, qui met un soin particulier à coiffer tout le monde dans la maisonnée.

Kanako (Nakashima, 2014), et même Tadaima, joli court-métrage de 2013, sont encore bien loin. Pourtant, elle apparaît dans une petite production d’environ 7 minutes, à cheval entre le clip musical et le court-métrage: Shabondama !

Lire la suite « Bulles de savon »

La rentrée en bref…

kakeru

En attendant des annonces de tournages ou de sorties pour le grand écran, c’est tout de même la « rentrée » pour la jeune actrice avec une actualité somme toute intéressante: nouveau court-métrage pour la marque ‘Niko and‘, sortie imminente du DVD/Bluray de Kids on the Slope, sortie annoncée du DVD/Bluray de Koi Ame, photoshoot pour Nylon Japan et pub pour Google


Kakeru, nouveau court-métrage pour Niko and: 6 mois après la sortie de 君とノートとコーヒーと (you, a coffee and a note…) la célèbre marque met à nouveau le paquet avec un deuxième court-métrage mettant en scène Nana Komatsu et son comparse/collègue de l’agence Stardust Promotion, Masaki Suda.

Deux jeunes mangaka, l’un est auteur et scénariste (Masaki Suda), l’autre est dessinatrice et illustratrice (Nana Komatsu) et tous deux discutent de leur oeuvre, entrent en conflit, notamment sur la nécessité de dessiner au pinceau, avant d’aboutir au produit final.

Publicité haut de gamme donc mais aussi un vrai moment de cinéma car non seulement ces deux-là savent y faire mais la mise en scène est dynamique et l’enchâssement d’une séquence animation particulièrement astucieux…

Lire la suite « La rentrée en bref… »

Un taxi pour le Tohoku…

tadaima poster

Avant d’être révélée à un large public pour son rôle de Kanako dans Kawaki/The World of Kanako de Tetsuya Nakashima, Nana Komatsu est apparue dans deux courts métrages:  Shabondama/シャボン玉 en 2010 puis Tadaima/ただいま en 2013. Du premier je ne sais rien ou presque, en revanche j’ai enfin pu visionner Tadaima très récemment…

Sumire, une adolescente qui semble un peu perdue, parvient à convaincre un chauffeur de taxi Tokyoïte -non sans exercer une certaine contrainte-  de la conduire dans l’est du Tohoku, région durement touchée par le tsunami du 3 mars 2011, plus de 18000 morts et disparus.

tadaima 4

Elle veut revoir la maison où elle a passé son enfance mais cette demeure, comme sa famille, a été détruite par les flots meurtriers. Sur les lieux du drame, une découverte et un dialogue émouvant entre une jeune fille affectée par le chagrin et un homme plus âgé, compatissant et bienveillant qui tente de lui donner ce qu’elle n’a plus: l’espoir et l’envie de vivre ! 

Lire la suite « Un taxi pour le Tohoku… »