Court Métrage pour Shogakukan

Shogakukan est une grosse maison d’éditions mondialement connue pour ses publications distribuées au Japon, aux USA et en Europe: manga, livres pour enfants, magazines, encyclopédies et dictionnaires. Pour son 100ème anniversaire, la firme a fait réaliser une publicité exceptionnelle, un court métrage de 17 minutes, avec le metteur en scène Takahiro Miki aux commandes et Nana Komatsu en tête d’affiche. Mêlant habilement live action et séquences d’animation, le film est un voyage dans le temps et les publications…

voir la suite

Hear Me Out de Julien Lévy

Six ans après la sortie d’un étonnant court métrage, There is no tomorrow (article sur ce blog: De demain faisons table rase) l’actrice Komatsu Nana retrouve le photographe et réalisateur Julien Lévy (Julien Birban Levy) dans ‘Hear me out‘ pour le compte de Chanel et Madame Figaro Japon.

Très court (2’48) le film est cependant bien plus qu’un CM ou une simple pub, on retrouve la patte du cinéaste qui par le jeu des lumières et des prises de vue sublime son interprète et au passage les tenues et accessoires Chanel. Texte de Salomé Kiner.

voir la suite: le film, clichés…

Un taxi pour le Tohoku (Maj)


IMPORTANT: l’article original a été laissé tel qu’il a été publié en septembre 2019 mais il est désormais de nouveau possible de se procurer le DVD de Tadaima sur le site marchand du metteur en scène: Daisuke Shimada Online Store. (mis à jour le 18 août 2021)


Avant d’être révélée à un large public pour le rôle de Kanako dans Kawaki (The World of Kanako) de Tetsuya Nakashima, Nana Komatsu a fait ses premiers pas au cinéma dans Tadaima (ただいま), un petit film réalisé et produit en 2013 par Daisuke Shimada, réalisateur et fondateur de la société de production Qotori Films.

Script: Sumire, une adolescente qui semble un peu perdue, parvient à convaincre un chauffeur de taxi Tokyoïte de la conduire dans l’est du Tohoku, région durement touchée par le tsunami du 3 mars 2011 (plus de 18000 morts et disparus). Elle veut revoir la maison où elle a passé son enfance mais cette demeure, comme sa famille, a été emportée par les flots meurtriers. Sur les lieux du drame, une découverte et un dialogue émouvant entre une jeune fille affectée par le chagrin et un homme plus âgé, compatissant et bienveillant, qui tente de lui donner ce qu’elle n’a plus: l’espoir et l’envie de vivre ! 


Bande Annonce

Voir la suite: historique du film, photos, liens…

Bulles de savon

2010 ! Cela fait déjà deux ans que Nana Komatsu, alors ‘collégienne’ de 14 ans, entreprend régulièrement de longs déplacements en train et en bus pour se rendre à Tokyo, près de quatre heures de trajet depuis la résidence familiale dans la préfecture de Yamanashi, aux pieds du Mont Fuji.

Elle fait partie de 3BJunior, une section de l’agence Stardust Promotion qui prend en charge les très jeunes modèles telles que Nana Komatsu, repérée et recrutée dans le quartier de Harajuku. La toute jeune fille fait des séances photos pour promouvoir vêtements, chaussures et accessoires dans des magazines ciblant les adolescentes: Nico-Petit, Cutie, Haco etc…

De cinéma il n’est pas du tout question à cette époque, Nana Komatsu veut poursuivre cette activité de ‘modèle’ et ambitionne de devenir coiffeuse, sans doute marquée par sa mère, dont elle est très proche, qui met un soin particulier à coiffer tout le monde dans la maisonnée.

Kanako (Nakashima, 2014), et même Tadaima, joli court-métrage de 2013, sont encore bien loin. Pourtant, elle apparaît dans une petite production d’environ 7 minutes, à cheval entre le clip musical et le court-métrage: Shabondama !

Lire la suite