Morceaux choisis 2

La crise sanitaire due au Covid a terriblement impacté l’industrie du cinéma et du spectacle, au Japon comme ailleurs: diffusions en salles différées, tournages et projets reportés voire abandonnés. Les salles obscures devraient être à nouveau accessibles au public dans un avenir proche mais sous conditions.

Le film Ito (avec Masaki Suda) dont la sortie était programmée pour le 24 avril est donc en stand-by. Avec son gros casting, sa thématique et une intense campagne de promotion, le film était promis au statut de blockbuster de printemps, ce sera peut-être le cas pour l’été ou l’automne. Automne qui permettra normalement de voir Nana Komatsu à l’affiche dans Sakura, en attendant Parasite in love au début de l’année prochaine.

En attendant des jours meilleurs pour le cinéma japonais en général et les films avec Nana Komatsu en particulier, quelques extraits à savourer sans modération, sur la période 2018-2019.


Ritsuko dans Kids on the slope de Takahiro Miki (2018)


Akira dans Koi Ame/After the rain de Akira Nagai (2018)


Makoto dans Kuru/It comes de Tetsuya Nakashima (2018)

Extraits suivants: films de 2019

Le pavillon des fous

La trappe s’ouvre, la corde se tend…immobile, une cagoule noire sur la tête, Hidemaru Kajiki est toujours vivant, son exécution a échoué. La colonne brisée et en fauteuil roulant, il échoue dans le pavillon psychiatrique d’un hôpital de la préfecture de Nagano. Les autorités, confrontées à un flou voire un vide juridique n’ont pas trouvé d’autre solution pour se débarrasser de lui.

Sur un coup de sang, Hide a tué sa femme et l’amant de celle-ci avec un couteau, puis, dans la foulée il a étranglé sa propre mère, alitée et grabataire. Les autres patients n’en savent rien et voient en lui un homme doux et serviable qui passe son temps à fabriquer pots et vases dans un cabanon dédié qui sert d’atelier.

Hidemaru s’entend particulièrement bien avec Chu, un jeune homme très lucide mais qui a parfois des accès de panique dûs à des hallucinations auditives et aussi avec la jeune Yuki, une lycéenne sur laquelle il veille comme si elle était sa propre fille. Cette dernière, triste, suicidaire et comme murée dans le silence cache un très lourd secret.

Autour des trois têtes d’affiche, le metteur en scène Hideyuki Hirayama (Sword of desperation, Everest-the summit of the gods) a réuni un superbe casting de seconds rôles, épaulés par de vrais patients, Hirayama ayant obtenu les autorisations nécessaires pour filmer dans l’enceinte du Kougen Hospital à Komoro. 

Lire la suite « Le pavillon des fous »

Kanako chez Spectrum Films

BLURAY le 22 Juillet 2020


The World of Kanako est le reflet maléfique de Memories of Matsuko


Spectrum Films, une société de production française, s’était déjà distinguée à l’automne 2018 en proposant en Bluray le monumental ‘Memories of Matsuko‘ de Tetsuya Nakashima. Spectrum récidive avec la sortie cet été de The World of Kanako, 7ème opus du maître, en Bluray également, pour 25€ et de nombreux bonus (voir plus bas).

Kanako est son oeuvre la plus sombre et le nihilisme profond du film peut choquer ou enthousiasmer mais ne laisse pas indifférent. Un casting de rêve avec le légendaire Koji Yakusho mais aussi Miki Nakatani, Fumi Nikaido, Joe Odagiri, Satoshi Tsumabuki, Ai Hashimoto, Jun Kunimura et une parfaite débutante à l’époque, Nana Komatsu, qui a fait depuis la carrière que l’on sait.


Bluray disponible en précommande


Lire la suite « Kanako chez Spectrum Films »

Makoto Higa dans Kuru

Nana Komatsu est Makoto Higa dans Kuru, un film de Tetsuya Nakashima sorti en décembre 2018 au Japon.

Makoto est un personnage plutôt singulier, hôtesse dans un bar, elle est la petite amie de Nozaki (Jun’ichi Okada) un journaliste free-lance spécialisé dans le surnaturel et l’occulte. Outre ses cheveux roses et orangés, ses nombreux tatouages et les cicatrices profondes qui balafrent son corps et ses jambes, la jeune femme possède un étrange pouvoir, elle est médium. Toutefois ce don n’est rien comparé à celui de sa soeur aînée, Kotoko (Takako Matsu), une prêtresse aux pouvoirs gigantesques.

Lire la suite « Makoto Higa dans Kuru »