Interview Nana Komatsu pour The Wow

Traduction de l’interview de Nana Komatsu pour le magazine britannique The Wow, avec l’aimable autorisation de Wei Liu, rédacteur en chef. La jeune actrice, par ailleurs modèle et Ambassadrice de Chanel fait la couverture du numéro 7 de ce magazine semestriel créé en 2019. Interview originale en anglais publiée le 11 octobre: Cover Story – Nana Komatsu.


The Wow: Site OfficielTwitterFacebookInstagram.

voir la suite: traduction de l’interview, clichés, commander le magazine

Nana Komatsu, Essai et Portrait

L’article qui suit est la traduction ou plutôt l’adaptation en français d’un essai publié le 28 décembre 2021 sur le site Psycho-Drama, il est le fruit de ma collaboration avec Kaye, le blogmestre de ce site dédié aux drama et films japonais. Article original en anglais: From fashion to film and the occasional series, Komatsu Nana conquers all.


Tout a commencé avec The World of Kanako en 2014. J’étais fan des films de Nakashima depuis Kamikaze Girls et j’avais hâte de voir son nouvel opus, en partie à cause de son prestigieux casting : Yakusho Koji, Odagiri Joe et Nakatani Miki, pour ne citer qu’eux. C’est un film difficile à regarder, qui vous plonge dans les recoins les plus sombres de l’âme humaine et c’est probablement l’un des films les plus nihilistes jamais réalisés. Les visuels et le jeu exceptionnel des acteurs ne font que renforcer cette sensation. Komatsu Nana, nouvelle venue au cinéma, a alors attiré mon attention car, comme beaucoup, j’étais choqué et fasciné par le contraste entre son apparence de jeune fille modèle et les terribles méfaits commis par son personnage : l’œuvre d’une âme diabolique qui n’a aucune conscience du mal qu’elle fait.

« Qui est-elle ? » « D’où vient-elle ? » Des recherches rapides sur Internet à l’époque apportèrent quelques réponses : Nana Komatsu était encore à l’école, mais depuis plusieurs années elle était mannequin avec le soutien de Stardust Promotion, l’une des plus grandes agences du Japon. Elle avait également déjà fait des apparitions dans divers clips musicaux pour des artistes tels que Radwimps et Shiina Ringo (dernièrement dans Odoriko de Vaundy et August is my name de Qururi).

Lire la suite

Le tournage de Moonlight Shadow

Moonlight Shadow, le fort joli film du réalisateur Edmund Yeo, est sorti au Japon le 14 septembre en format Bluray. L’édition Deluxe (CD JapanAmazon Japan) est un simple mais élégant coffret de deux disques qui offre entre autres un documentaire sur le tournage de 39 minutes. Tout comme dans le film, Komatsu Nana y occupe une place centrale…

Tourné fin 2020, du 1er au 20 décembre, souvent par grand froid et sous protocole spécial à cause de l’épidémie de Covid, le film propose un rendu original de la nouvelle de Banana Yoshimoto plein de poésie et de fantaisie. La performance exceptionnelle de la jeune actrice, bien accompagnée par de très bons seconds rôles, la qualité de la pellicule et la musique écrite par An Tôn Thất font de Moonlight Shadow un incontournable. Le film est sorti en salles au Japon le 10 septembre 2021. Essai critique sur ce blog: Et au milieu coule une rivière.

voir la suite

Destruction Babies arrive en France

Distribué en Europe en DVD et Bluray par Third Window Films, le film du réalisateur Tetsuya Mariko arrive dans les salles obscures de l’Hexagone six après sa sortie au Japon le 21 mai 2016, mieux vaut tard que jamais. Présenté de manière confidentielle lors de la 15ème édition du Festival Kinotayo, le film est disponible pour un public bien plus large depuis le 27 juillet.

Violent, dérangeant, Destruction Babies est porté par l’acteur Yuya Yagira associé au tandem Masaki Suda/Nana Komatsu qui pour leur première collaboration se voyaient confier pour l’un le rôle d’un jeune homme veule et lâche fasciné par la violence, pour l’autre celui d’une call-girl, d’abord victime puis bourreau. Essai sur le film sur ce blog: Mortelle Randonnée.

voir la suite: bande annonce, clichés, jeu concours East Asia…