Satsuki dans Moonlight Shadow

Nana Komatsu est Satsuki, le personnage central et la voix narrative de Moonlight Shadow, le tout nouveau film du réalisateur malaisien Edmund Yeo. Son adaptation du célèbre mini roman de Banana Yoshimoto ne fait pas toujours l’unanimité notamment sur les sites mainstreams ou chez certains puristes qui voient dans les libertés prises par le metteur en scène un non respect de l’oeuvre originale.

A l’inverse le film a aussi suscité des réactions enthousiastes de la part de spectateurs ou de critiques de la presse écrite qui voient en Moonlight Shadow une production élégante, séduisante et émouvante. Que les critiques soient négatives ou positives, l’actrice semble épargnée par les reproches, bien au contraire, sa prestation génère approbation et adhésion.

Le statut particulier de ce film dans lequel pour la première fois la jeune actrice tient le haut de l’affiche pourrait fort bien marquer une nouvelle étape voire un tournant dans sa carrière. Plusieurs réalisateurs ont fait savoir publiquement qu’ils avaient grandement apprécié Moonlight Shadow et par là même la performance de celle qui selon les mots d’Edmund Yeo ne joue pas Satsuki mais EST Satsuki. Parmi ces metteurs en scène séduits et enthousiastes, un certain Shunji Iwai

Ci dessous une sélection de clichés officiels et de captures d’écran, le tout accompagné de passages traduits de l’interview spéciale de l’actrice pour son agence, Stardust Promotion, en date du 18 septembre.

Lire la suite « Satsuki dans Moonlight Shadow »

Miki dans Sakura

Dans Sakura, un film de Hitoshi Yazaki sorti sur les écrans japonais le 13 novembre 2020, Nana Komatsu interprète Miki, la plus jeune des trois enfants de la famille Hasegawa. Le scénario s’inspire largement du roman Sakura de Kanako Nishi publié en 2005: une famille en apparence tout ce qu’il y a de plus normal et ordinaire voit son équilibre rompu par une série d’incidents et la tragédie qui frappe le frère aîné, le fils modèle…

Puérile, dynamique, insouciante, vive et spirituelle mais malveillante, cruelle même, Miki a une personnalité extrêmement complexe et puisque l’on parle de complexe elle en a un sérieux vis à vis de son frère aîné, objet d’une admiration qui cache des sentiments incestueux. Egoïste, elle semble n’avoir de l’empathie que pour le petit chien Sakura, témoin attentif des drames qui se nouent.

Dans la galerie des personnages décalés et troublés qu’elle interprète assez souvent (Kanako, Nana dans Destruction Babies ou encore Makoto dans Kuru), Miki est un personnage haut en couleurs. L’actrice l’incarne avec brio et sa performance lui a valu le Prix de la Meilleure Actrice lors de la 30ème édition des Japanese Professional Movie Awards.

voir la suite

Nana dans Destruction Babies

Nana Komatsu est Nana dans Destruction Babies, un film de Tetsuya Mariko qui sort en salles le 21 mai 2016 au Japon. Sombre, nihiliste et très violent, il a généré à peu près autant de critiques enthousiastes que négatives. Le film et ses acteurs ont cependant récolté plusieurs nominations et récompenses. Distribué en Europe (sous titres en anglais) par Third Window.

C’est le 7ème long métrage avec Nana Komatsu à l’affiche. En 2016, celle-ci est encore perçue comme une débutante, dans ce second rôle difficile, elle crève l’écran dans la deuxième partie de l’histoire avec quelques scènes choc et dérangeantes.

Hôtesse dans un bar tenu par les Yakuza, à la fois distante et hautaine, Nana s’adonne aussi au vol à l’étalage… kidnappée, battue et violentée, son personnage génère un peu d’empathie dans un premier temps jusqu’au moment où portée par la spirale de violence elle devient à son tour une meurtrière incontrôlable. Critique sur ce blog: Mortelle Randonnée

voir la suite: captures d’écran, bande annonce, scène

Emi Fukuju

Nana Komatsu est Emi Fukuju dans My Tomorrow, Your Yesterday (ぼくは明日, 昨日のきみとデートする) un film de Takahiro Miki qui sort en salles le 17 décembre 2016. Dans cette adaptation d’un roman signé Takafumi Nanatsuki, l’actrice partage l’affiche avec Sota Fukushi.

Fort peu connu en dehors du Japon, le réalisateur signe là un de ses plus jolis films. Eternel adolescent, Takahiro Miki est un abonné au genre romance/youth movie et dans ce domaine, il est un véritable maître. Les histoires qu’il met en scène sont spéciales et ont bien souvent une dimension fantastique, c’est le cas avec ce film triste et poétique dans lequel un jeune couple est la victime d’une bien étrange trame de temps.

My Tomorrow, Your Yesterday, le huitième long métrage avec Nana Komatsu, fut un joli succès critique et public. Aujourd’hui encore, il demeure un des favoris chez ses fans, il faut dire que l’histoire est assez belle et sa prestation assez représentative de son jeu: naturel, sobre et nuancé, sa présence à l’écran est lumineuse. Critique sur ce blog: Demain comme hier…Emi.

Lire la suite « Emi Fukuju »