ELLE, la vraie Nana Komatsu…

elletw

Une fois n’est pas coutume, vous trouverez ci-dessous un long article en anglais sur ce blog, une exception, mais l’occasion était trop belle pour la laisser passer. Dans une interview passionnante accordée au magazine ELLE (Taiwan) Nana Komatsu revient sur son étonnant parcours, son éducation et s’exprime absolument sans détours sur sa déjà longue carrière de modèle, commencée à l’âge de 12 ans, puis sur le métier d’actrice.

Un bel article, accompagné de magnifiques clichés, paru dans les différentes éditions du magazine pour le mois de novembre. Vendredi dernier, elle s’est rendue à Taipei, pour y recevoir une récompense: le ‘Best International Style Award’ lors de l’édition 2018 des ‘Elle Style Awards‘.

Un titre de plus pour celle qui a déjà obtenu, entre autres, un Japanese Academy Award (Meilleur Espoir, 2015), un Kinema Junpo Award (Meilleure Nouvelle Actrice, 2017) alors qu’elle n’a tourné que dans 13 films, avec un premier rôle dans moins de la moitié d’entre eux. La caméra, elle la rencontre aussi dans le monde de la mode, à un haut niveau, puisqu’elle est Ambassadrice de Chanel depuis 2015.

Enfin, rappelant au passage que Nana Komatsu était du casting de ‘Silence‘ de Martin Scorsese, tourné en décors naturels à Taiwan, le journaliste en profite pour développer un peu sur l’attachement qu’elle manifeste envers cette partie du monde et ses habitants.

Voici donc ‘une Japonaise à Taiwan’, traduction d’un article original en mandarin de 

Si la langue de Shakespeare ne vous rebute pas… Lire la suite « ELLE, la vraie Nana Komatsu… »

A la faveur de l’automne…

Sortie prochaine de Kuru, le nouveau film de Testuya Nakashima: nouvelle bande annonce et conférence de presse ! Défilé de mode à Tokyo sous la griffe Chanel, pub, clip vidéo pour la chanteuse Juju et sessions photos pour plusieurs magazines, Nana Komatsu n’a guère chômé ces jours-ci…

Kuru ! Plus on s’approche de la sortie en salles au Japon (le 7 décembre) et plus l’on sent qu’on va avoir affaire à un thriller absolument terrifiant et probablement violent, violence physique et surtout morale, psychologique pour des êtres humains confrontés à une créature? un esprit? un démon? une ‘chose’ indicible, une terreur implacable…

Hôtesse dans un bar, médium, petite amie d’un écrivain journaliste qui s’est spécialisé dans l’occulte, Nana Komatsu est Makoto Higa: le cheveu court et coloré, le corps couvert d’étranges tatouages et aussi lacéré par de profondes cicatrices, glauque et sexy.

Elle partage l’affiche avec trois autres acteurs/actrices qui comme elle gravitent autour du personnage central, Nozoki (Junichi Okada). Donc, selon toute vraisemblance, un second rôle très consistant tant en termes de temps à l’écran que de solidité au niveau  de l’interprétation.

Rage, effroi, colère, désespoir, des émotions fortes qu’elle va exprimer avec la force et la qualité explosive dont elle sait faire preuve quand besoin est. Actrice naturelle et aussi très ‘old school’ Nana Komatsu est très polyvalente et très capable, même lorsque le film lui-même laissait à désirer, j’ai toujours trouvé que ses prestations étaient au pire honorables, au mieux excellentes mais là, c’est vraiment une toute autre dimension…

Fini le live-action, l’histoire pour ados ou la tendre romance, des films que je ne rejette pas du tout car Koi Ame, Kids on the slope ou My tomorrow/Your Yesterday sont au cinéma ce qu’un agréable dessert est à un bon repas. Avec Nakashima, on n’est pas dans les sucreries, aussi raffinées soient elles, on bouffe du sanglier flambé à la vodka avec une sauce au vin rouge, c’est du lourd, du brutal, de l’adulte.

Nana Komatsu va nous servir deux ou trois scènes d’anthologie bien musclées comme très peu d’actrices de sa génération peuvent le faire. Une fois encore, Nakashima, qui l’avait découverte, va modifier la course de son destin. La nouvelle bande annonce (2’32):

Lire la suite « A la faveur de l’automne… »

Etonnants Avengers…

Retour sur le film Maniac Hero (ヒーローマニア生活) avec un article publié par Hervé Lacrampe, webmestre du blog AAA: Asie, Architecture, Actualités, avec son aimable autorisation bien sûr!

heroes1

Sorti en 2016, Maniac Hero réalisé par Keisuke Toyoshima est la version japonaise d’un Kick Ass rencontrant Mystery Men, Nicky Larson, sur fond de vigilante movie totalement déjanté. Un véritable Objet Filmique Non Identifié porté par une énergie débordante, des acteurs drôles et impliqués le tout mâtiné d’humour gentiment absurde, décalé et dramatique.

L’histoire c’est la rencontre improbable entre un ancien employé, Hidetoshi, reconverti en vendeur dans un kombini, passant ses journées à supporter des jeunes impolis, des ivrognes, des clients agressifs et irrespectueux; Toshida, un jeune expert en arts martiaux redresseur de tort et inventeur de gadgets mais animé d’une étrange et inavouable passion; un obscur vieil homme, Ojisan, qui, armé de ses marteaux fait la misère à la pègre locale et une étudiante, Kaori, aussi piquante que sexy et adepte de la documentation.

Ces quatre improbables héros : un peureux, un bourrin, un grand père et une intello vont s’unir pour devenir les avengers de leur quartier Mais gare au succès car leur réussite attire la convoitise d’un mystérieux personnage qui décide de les embaucher pour former sa propre milice.  Lire la suite « Etonnants Avengers… »

Brèves d’octobre

Makoto
Makoto Higa-Nana Komatsu dans Kuru

IL sera là le 7 décembre, comme prévu. Un esprit? un démon qui terrifiait les ancêtres? Nozaki (Jun Okada), un journaliste freelance, enquête sur des cas de disparitions et de morts mystérieuses, impliquant dans ses investigations sa propre fiancée, Makoto (Nana Komatsu), ainsi que la soeur aînée de celle-ci, Kotoko (Takako Matsu), une bien étrange prêtresse.

Nozaki a été présenté à un certain Tahara (Satoshi Tsumabuki) … Deux années plus tôt, un collègue de ce dernier reçoit un mystérieux visiteur qui souhaite s’entretenir de ‘l’affaire Chisa‘. Ce prénom a une résonance bien particulière puisque c’est celui que lui et sa jeune femme enceinte, Kana (Haru Kuroki), souhaitent donner à leur fille qui va naître et détail troublant, eux seuls sont au courant, ils n’en ont parlé à personne. Peu après ce jeune collègue meurt dans des conditions inexplicables.

Nozaki va bientôt être confronté à une présence monstrueuse et indicible. Voici la bande-annonce de Kuru, le prochain Tetsuya Nakashima, un clip remarquable et puissant qui permet d’envisager un film un peu gore, haletant et très certainement terrifiant… Lire la suite « Brèves d’octobre »