Une Pluie de News

Alors que Moonlight Shadow est sorti sur les écrans nippons le 10 septembre dernier et que Parasite in Love va suivre le 12 novembre, on apprend ce jour la sortie de The Last Ten Years pour le printemps 2022.

Nana Komatsu partage l’affiche avec Kentaro Sakaguchi pour une très grosse production Warner, adaptation d’un roman de Ruka Kosaka, yomei 10 nen (余命10年), paru en 2007. L’écrivaine, atteinte d’une maladie rare et incurable, est décédée en 2017.

Le tournage du film s’est étalé sur un an tout au long de l’année 2020, le cycle des quatre saisons étant un passage obligé. Aux commandes l’excellent réalisateur Michihito Fujii qui a signé quelques bien jolis films ces dernières années: The Journalist, Yakura and the Family, the Brightest roof in the universe…

Voir la suite: Bande Annonce, Moonlight Shadow, brèves…

Satsuki dans Moonlight Shadow

Nana Komatsu est Satsuki, le personnage central et la voix narrative de Moonlight Shadow, le tout nouveau film du réalisateur malaisien Edmund Yeo. Son adaptation du célèbre mini roman de Banana Yoshimoto ne fait pas toujours l’unanimité notamment sur les sites mainstreams ou chez certains puristes qui voient dans les libertés prises par le metteur en scène un non respect de l’oeuvre originale.

A l’inverse le film a aussi suscité des réactions enthousiastes de la part de spectateurs ou de critiques de la presse écrite qui voient en Moonlight Shadow une production élégante, séduisante et émouvante. Que les critiques soient négatives ou positives, l’actrice semble épargnée par les reproches, bien au contraire, sa prestation génère approbation et adhésion.

Le statut particulier de ce film dans lequel pour la première fois la jeune actrice tient le haut de l’affiche pourrait fort bien marquer une nouvelle étape voire un tournant dans sa carrière. Plusieurs réalisateurs ont fait savoir publiquement qu’ils avaient grandement apprécié Moonlight Shadow et par là même la performance de celle qui selon les mots d’Edmund Yeo ne joue pas Satsuki mais EST Satsuki. Parmi ces metteurs en scène séduits et enthousiastes, un certain Shunji Iwai

Ci dessous une sélection de clichés officiels et de captures d’écran, le tout accompagné de passages traduits de l’interview spéciale de l’actrice pour son agence, Stardust Promotion, en date du 18 septembre.

Lire la suite

Clichés Parasite In Love

Parasite in Love, le nouveau film du réalisateur Kensaku Kakimoto, sortira en salles au Japon le 12 novembre prochain. La nouvelle est tombée aujourd’hui et la production a pour l’occasion fourni à la presse quelques clichés supplémentaires.

Trame/synopsis: Kengo Kosaka (Kento Hayashi) et Hijiri Sanagi (Nana Komatsu) sont deux jeunes gens souffrant de phobies rares. Pour Kengo, c’est la mysophobie, une peur maladive de la saleté et des microbes qui le pousse à tout nettoyer de manière compulsive. Hijiri est atteinte de scopophobie, la peur panique d’être observée par autrui. Dans ces conditions, une vie sociale épanouie est difficile pour l’un comme pour l’autre. Pourtant grâce à un curieux personnage ils vont se rencontrer, se plaire et s’aimer mais ça ne durera qu’un temps…

voir la suite

A propos de Nana Komatsu

Tournage de Moonlight Shadow, deuxième interview de Edmund Yeo

Le metteur en scène Edmund Yeo que j’ai eu le privilège d’interviewer récemment pour Blog Fascinant Japon a pris le temps d’accorder un deuxième entretien. Avec sa disponibilité et sa bienveillance habituelles, il répond à des questions cette-fois-ci centrées sur celle qui incarne le premier rôle dans Moonlight Shadow, l’actrice Nana Komatsu.


Dès que le projet Moonlight Shadow a été lancé, vous et votre équipe avez décidé de confier le rôle principal à Komatsu Nana. Quelles performances dans son répertoire vous ont fait penser qu’elle serait le bon choix pour incarner Satsuki ?

J’ai suivi la carrière de Nana depuis que j’ai vu The World of Kanako pour la première fois en 2014. J’ai vraiment été sidéré par sa performance à l’époque, et je savais qu’elle allait devenir quelque chose de spécial. Je pense qu’elle a réussi à tenir cette promesse en devenant au fil des ans l’une des actrices japonaises les plus passionnantes de sa génération. Elle a tourné dans différents films, de genres différents, et est restée extrêmement prolifique

Sa brève apparition dans Silence de Martin Scorsese a été particulièrement mémorable. Sa collaboration avec Nakashima dans le film It Comes a montré combien elle a donné de l’âme et de la profondeur à une représentation initialement cartoonesque, se démarquant ainsi au sein d’un casting de stars. Depuis, elle a toujours été excellente dans d’autres œuvres que j’ai vues, comme les adaptations de mangas telles que After the Rain, Jojo’s Bizarre Adventure etc…

Lire la suite