Miki dans Sakura

Dans Sakura, un film de Hitoshi Yazaki sorti sur les écrans japonais le 13 novembre 2020, Nana Komatsu interprète Miki, la plus jeune des trois enfants de la famille Hasegawa. Le scénario s’inspire largement du roman Sakura de Kanako Nishi publié en 2005: une famille en apparence tout ce qu’il y a de plus normal et ordinaire voit son équilibre rompu par une série d’incidents et la tragédie qui frappe le frère aîné, le fils modèle…

Puérile, dynamique, insouciante, vive et spirituelle mais malveillante, cruelle même, Miki a une personnalité extrêmement complexe et puisque l’on parle de complexe elle en a un sérieux vis à vis de son frère aîné, objet d’une admiration qui cache des sentiments incestueux. Egoïste, elle semble n’avoir de l’empathie que pour le petit chien Sakura, témoin attentif des drames qui se nouent.

Dans la galerie des personnages décalés et troublés qu’elle interprète assez souvent (Kanako, Nana dans Destruction Babies ou encore Makoto dans Kuru), Miki est un personnage haut en couleurs. L’actrice l’incarne avec brio et sa performance lui a valu le Prix de la Meilleure Actrice lors de la 30ème édition des Japanese Professional Movie Awards.

voir la suite

Sakura Récompensé

Nana Komatsu remporte le prix de la Meilleure Actrice aux 30èmes Japanese Professional Movie Awards. Ces Awards assez particuliers tendent à célébrer et récompenser des films qui faute d’une promotion suffisante ou par manque de moyens passent un peu inaperçus et ce en dépit de leurs qualités selon le jury.

Parmi les lauréats la réalisatrice Hikari pour son film 37 Seconds et le film fleuve de Koji Fukada, The Real Thing, qui se place en tête d’une sélection des 10 meilleurs films de l’année 2020 dans laquelle on retrouve Sakura. Nana Komatsu est récompensée à la fois pour son rôle dans Sakura, plutôt un film d’auteur, et pour sa performance dans Ito/Tapestry, qui a été un des succès du box-office nippon l’année dernière.

Liens JPMATwitter – Facebook – Site – Hiroo Otaka

SourcesYahoo News Japan – Natalie Music – Theatertainment – Sakura Movie (Twitter) – Tokyo Sports

Chienne de vie

Sakura ! C’est un pétale de fleur de cerisier que la petite Miki ramasse alors qu’elle tient dans ses bras un chiot qu’elle et ses deux frères viennent de récupérer d’une portée. Le petit animal s’appellera donc Sakura et deviendra le témoin discret mais néanmoins omniprésent et attentif de la vie de la famille Hasegawa.

Gentille petite famille d’ailleurs, tout ce qu’il y a de plus conventionnel. Le père a un emploi stable, le couple s’occupe avec tendresse de leurs trois enfants, dans un esprit de dialogue comme l’attestent certaines discussions à table sur le pourquoi et le comment de leur venue au monde. Le temps passe, les enfants grandissent.

Hajime (Ryo Yoshizawa) est l’aîné, un jeune homme brillant, joueur de base ball et extrêmement populaire au lycée, notamment auprès des filles. Hajime fera sans nul doute de belles études. En comparaison, Kaoru, son jeune frère, paraît bien terne. Réservé et vraiment peu loquace il traîne son air maussade partout où il va. Enfin il y a leur jeune soeur Miki, dynamique, impétueuse mais parfois puérile et imprévisible, elle voue à Hajime un véritable culte.

Lire la suite « Chienne de vie »

Sakura en novembre

Non, il ne s’agit pas d’un dérèglement climatique tel que les fleurs de cerisier se mettraient à joncher les rues du Japon en cette froide saison mais de la sortie du nouveau film de Hitoshi Yazaki, vendredi 13 novembre dans tout le pays. Sakura est une production Shochiku.

Adapté du roman de Kanako Nishi (Sakura en 2005) le film met en scène la famille Hasegawa: le père (Masatoshi Nagase), la mère (Shinobu Terajima), leur trois enfants (Hajime: Ryo Yoshizawa, Kaoru: Takumi Kitamura et Miki: Nana Komatsu) ainsi que leur drôle de petit chien, Sakura! Une famille heureuse et apparemment sans histoires jusqu’à ce qu’un drame arrive et que tout l’édifice s’effondre. De révélations en retournements, le chemin vers un nouvel équilibre sera long…

Présentée au début du mois d’octobre dernier en Europe, lors du festival Jappanual (Autriche), l’oeuvre du réalisateur de Strawberry Shortcakes semble tenir toutes ses promesses.

Lire la suite « Sakura en novembre »