Bye bye 2020

Une des 6 femmes de l’année au Japon! Le magazine Vogue Japan a donc décidé d’honorer la jeune actrice et modèle aux côtés notamment de la joueuse de tennis Naomi Osaka. Des femmes qui ‘ont par leurs paroles et leurs actions renforcé une société ébranlée par la pandémie’. Tout au long de l’année, Nana Komatsu s’est exprimée sur le sujet, reflétant avec simplicité, humanité et espoir les préoccupations de beaucoup de japonais(es). 

Il est également probable que le rôle de Sonoda Aoi dans Ito -le portrait d’une jeune femme qui ne baisse jamais les bras en dépit d’une cruelle adversité- a pesé dans la décision du staff de Vogue. Sans être un méga blockbuster, le film a rencontré le public et s’est classé dans le Top Ten du box office 2020 (en 8ème position avec plus de 1,6 million de spectateurs).

Moins présente à l’écran que les années précédentes (Ito et Sakura) mais toujours visible (TVs, magazines, presse…) Nana Komatsu voit son étoile briller un peu plus fort au fil du temps. Tout récemment son compte Instagram a franchi la barre des 2 millions de followers devenant l’un des dix plus gros comptes Instagram du Japon: konichan7.

On reverra l’actrice en 2021 sur grand écran avec Parasite in love et …mystère. Bien qu’il ne soit pas exclu qu’on ait droit à une ou plusieurs surprises, il est possible que 2021 soit en partie une année creuse côté filmographie. La crise Covid a non seulement perturbé, différé et même annulé des sorties en salles, elle a rendu aussi difficile voire impossible les tournages de long-métrages, pour des raisons de sécurité sanitaire mais aussi de coûts (équipements, tests, délais plus longs …). A suivre…

Lire la suite: mode, magazines, brèves diverses

Akira dans Koi Ame

Nana Komatsu est Akira Tachibana dans After the rain ou Koi Ame (titre japonais exact: 恋は雨上がりのように), un film du réalisateur Akira Nagai qui sort au Japon le 25 mai 2018. Il s’agit d’un live action, l’adaptation d’un manga du même nom, publié pour la première fois en 2014 dans la revue Big Comic Spirits.

C’est un live action très agréable qui doit beaucoup à ses acteurs et à un montage dynamique. L’un de ses grands mérites est le traitement intelligent et subtil d’un sujet épineux, à savoir la relation entre une jeune fille et un homme d’âge mûr. Ce qui aurait pu virer au discutable et au scabreux est soigneusement évité et le film se centre sur les parcours singuliers de deux personnes, de l’échec vers le renouveau, des rêves brisés aux futurs possibles. Critique sur ce blog: Koi Ame, une délicieuse averse.




voir la suite

Billet de novembre

Au sommaire de cette fin novembre: la sortie de Sakura (première, TVs…), Ito en Bluray et DVD en février prochain, parutions (presse et magazines)


Sakura: le film de Hitoshi Yazaki est sorti en salles au Japon comme prévu le vendredi 13 novembre. Le lendemain, le metteur en scène, accompagné de Nana Komatsu, Takumi Kitamura, Ryo Yoshizawa et Yui Kobayashi accueillait le public au Piccadilly, un cinéma de Shinjuku. Les opérations de promotion du film se poursuivent dans la presse, sur les écrans TV et sur la toile. Site Officiel du film: Sakura.

Le 16 novembre, le trio vedette (Nana Komatsu, Takumi Kitamura, Ryo Yoshizawa) assurait la promotion de Sakura sur ZIP TV (NTV) et Mezamashi TV (Fuji TV). Video de ZIP sur FC2. Le film a été plutôt bien reçu par la presse et les critiques (note moyenne de 3,4/5 sur eiga.com)

Voir la suite

Sakura en novembre

Non, il ne s’agit pas d’un dérèglement climatique tel que les fleurs de cerisier se mettraient à joncher les rues du Japon en cette froide saison mais de la sortie du nouveau film de Hitoshi Yazaki, vendredi 13 novembre dans tout le pays. Sakura est une production Shochiku.

Adapté du roman de Kanako Nishi (Sakura en 2005) le film met en scène la famille Hasegawa: le père (Masatoshi Nagase), la mère (Shinobu Terajima), leur trois enfants (Hajime: Ryo Yoshizawa, Kaoru: Takumi Kitamura et Miki: Nana Komatsu) ainsi que leur drôle de petit chien, Sakura! Une famille heureuse et apparemment sans histoires jusqu’à ce qu’un drame arrive et que tout l’édifice s’effondre. De révélations en retournements, le chemin vers un nouvel équilibre sera long…

Présentée au début du mois d’octobre dernier en Europe, lors du festival Jappanual (Autriche), l’oeuvre du réalisateur de Strawberry Shortcakes semble tenir toutes ses promesses.

Lire la suite « Sakura en novembre »