Le tournage de Tapestry

Signé par le metteur en scène Takahisa Zeze (The promised land, The Chrysanthemum and the Guillotine, Pandemic…) Ito -titre anglais: Tapestry, the thread of our lives- a été tourné en deux temps, au cours de l’été 2019 puis pendant l’hiver de cette même année.

Sur Hokkaido, dans la petite ville de Biei mais aussi à Hakodate, à Tokyo, Okinawa et Singapour, le spectateur suit le parcours de deux personnages séparés pendant l’ère Heisei et qui parviennent finalement à se retrouver au tout début de la nouvelle ère, Reiwa.

L’édition Deluxe, en DVD* ou Bluray, disponible entre autres sur CD Japan est un joli coffret avec livret, photos et deux disques, le film en bluray (ou DVD*) et en DVD plus de deux heures de bonus: première, interviews, scènes inédites et un documentaire sur le tournage du film.

Voir la suite: captures d’écran, extraits video

Au fil de leurs vies

Deux jeunes adolescents fuient à perdre haleine dans le froid et la neige, la police est à leurs trousses, dépêchée par la famille de la petite Aoi. Brutalisée par son beau-père, trahie par une mère dépassée et incapable de la défendre, celle-ci s’en remet à Ren, il a fait le serment de la protéger.

Dans la grande île d’Hokkaido, Ren et Aoi s’aimaient quand ils avaient treize ans pendant l’ère Heisei (1989-2019). La violence des adultes les a séparés, puis la vie, tout simplement, les a maintenus éloignés l’un de l’autre. Elle les fera se rencontrer à nouveau et ce plusieurs fois sans que pour autant ils puissent renouer le fil. La nouvelle ère, Reiwa, permettra-t-elle que ce qui a été rompu soit réparé? Ito est un voyage à travers le temps et l’espace et le récit de retrouvailles difficiles sur le chemin de la vie, en dépit des coups du sort.

Avec plus de quarante films au compteur, Takahisa Zeze est un metteur en scène à la fois prolifique et éclectique qui a réalisé des oeuvres aussi différentes que Tokyo X Erotica, Pandemic ou plus récemment The Promised Land. En 2020, il porte à l’écran Ito (Tapestry: the thread of our lives), à partir d’un script écrit par Tamio Hayashi, librement inspiré par la chanson Ito de Miyuki Nakajima, un hit de 1992, toujours populaire .

Le film aurait dû sortir au printemps, le 24 avril, après une campagne de promotion dans laquelle les deux acteurs vedettes (Masaki Suda et Nana Komatsu) se sont beaucoup investis. La crise sanitaire et la proclamation de l’état d’urgence au Japon ont amené la production à repousser la date au 21 août. Malgré tout, Ito a pu rencontrer son public, séduisant de nombreux spectateurs par delà les générations, se plaçant dans le Top 10 du box-office de l’année (n°6 ou n°8 selon les sources).

Lire la suite

Brèves de rentrée

Au sommaire de ces brèves du mois de septembre 2020: succès confirmé pour Ito, le début de la campagne de promotion pour Sakura, pubs pour Google Pixel…


Le nouveau film de Takahisa Zeze, Ito (titre anglais: Tapestry), poursuit son chemin dans le coeur du public japonais. Après une entrée en pole position au box-office dès sa sortie le 28 août dernier, le film se maintient dans le top 5 (3ème position en 3ème semaine) et totalisait plus d’un million de spectateurs en date du 8 septembre.

Les sondages en sorties de salles révèlent que le film a su toucher toutes les générations, les plus de 50 ans étant aussi nombreux que les 18-25 ans.


Après la sortie le 5 août d’une première bande annonce sous forme de teaser trailer d’une minute, la campagne de promotion de Sakura se poursuit doucement avec la publication de quelques clichés du film. Sortie au Japon: 13 novembre 2020.

Lire la suite

Top Ito

Ito Number One: les résultats d’exploitation du week-end viennent de tomber sur eiga.com et c’est donc chose faite, Ito se place en tête du box-office japonais. On imaginait la chose possible car il y a peu, le film était entré dans ce classement du Top Ten -à la 7ème place- après seulement une soirée de diffusion lors d’une journée spéciale d’avant premières en date du 12 août.

Une belle histoire, un casting exceptionnel (premiers et seconds rôles), une campagne de promotion en deux temps (le film devait sortir fin avril mais le covid et l’état d’urgence ont amené la production à tout reporter), des critiques positives voire élogieuses et le public a répondu présent au rendez-vous.


Site et Comptes Officiels: InstagramTwitterSite du Film

Résumé et synthèse des interviews récentes (Hochi News, Cinema Today et Stardust Promotion):

Après avoir lu le scénario, l’actrice a noté qu’il y avait beaucoup de scènes de larmes, pour autant elle ne voulait pas faire du personnage d’Aoi une femme faible mais plutôt quelqu’un d’indépendant qui se servait des épreuves pour s’élever et aller de l’avant.

Au fil des ans elle a établi une relation de confiance avec Masaki Suda. Ils se connaissent suffisamment bien pour savoir quoi attendre de l’autre et être en phase en ce qui concerne l’interprétation.

Quand elle a su qu’il allait de nouveau être un partenaire, elle s’est imaginée que comme pour Drowning Love et surtout Destruction Babies, il y aurait des choses difficiles à affronter. Il n’en a rien été, l’histoire entre Aoi et Ren est une relation d’amour, ce qui en soi était nouveau et constituait un défi.

Lire la suite