Et au milieu coule une rivière

Moonlight Shadow, sorti en salles au Japon le 10 septembre dernier a été choisi pour figurer dans la sélection Nippon Cinema Now du 34ème Festival International du Film de Tokyo, TIFF.

Critique de Moonlight Shadow

Le son d’une cloche s’attarde dans mon oreille, tout a commencé avec cette clochette, ce son représentait chaque instant passé avec Hitoshi, chaque jour et chaque nuit, les jours de pluie, les jours de neige, ceux des nuages et du soleil, les films que nous avons vus, les livres que nous avons lus, nos querelles, nos larmes et nos rires…‘. Devant un magnétophone, une jeune femme égrène son chagrin. Cette scène poignante ouvre le film, elle reviendra plus tard, plus complète et avec une charge émotionnelle encore plus forte. 

Cette jeune femme c’est Satsuki. L’amour de sa vie s’est tué en voiture. Avec lui, Yumiko, la petite amie d’Hiiragi, le jeune frère d’Hitoshi, a également perdu la vie. Le deuil, Hiiragi le porte sur lui en revêtant l’uniforme scolaire de Yumiko, de son côté Satsuki court, sans cesse, à perdre haleine et comme elle a perdu l’appétit elle maigrit d’une manière effrayante et s’épuise. Un jour depuis le pont où Satsuki et Hitoshi aimaient à se retrouver, celle-ci aperçoit une femme étrange entièrement vêtue de noir qui porte son doigt à ses lèvres pour dire ‘chut’, comme une invitation au silence, à l’apaisement et au mystère.

L’adaptation de la célèbre nouvelle de Banana Yoshimoto par le réalisateur malaisien Edmund Yeo tient toutes ses promesses. La pellicule de Kong Pahurak est superbe et les lumières viennent soutenir les émotions portées par les personnages. La bande son, signée Aaken/Ton That An a la même fonction, elle accompagne, avec délicatesse, sans envahir le film.

voir la suite

Galerie Moonlight Shadow

Moonlight Shadow, le nouveau film du réalisateur Malaisien Edmund Yeo sort en salles au Japon dans moins d’une semaine, vendredi 10 septembre. Les premières critiques (The Japan Times, Pop Scene, Nylon Japan…) sont largement positives et saluent entre autres la performance émouvante de Nana Komatsu.

Interview de Edmund Yeo sur Blog Fascinant Japon, extraits: ‘En dépit de son contexte japonais, Moonlight Shadow a une histoire et des thèmes très universels, sur l’amour, la perte…‘ (…) ‘quand nous avons réfléchi au rôle principal pour Moonlight Shadow, Nana était vraiment le seul choix envisageable. Sans elle, il n’y a pas de film‘. Consulter l’article et lire l’interview dans son intégralité: Moonlight Shadow – Interview de Edmund Yeo.


Ci-dessous, galerie des clichés officiels du film.

Voir la suite

Moonlight Shadow en septembre

Poster officiel et première bande annonce sous la forme d’un teaser-trailer de 30s pour Moonlight Shadow, le nouveau film de Edmund Yeo, qui sort en salles au Japon en septembre prochain.

L’acteur Hio Miyazawa que l’on a vu l’an dernier dans His, sera Hitsohi, le compagnon disparu de Satsuki, le personnage principal. Le comédien a commenté sa participation au film en soulignant l’attitude du réalisateur, très à l’écoute des acteurs. Selon Miyazawa, l’actrice Nana Komatsu, de par l’aura particulière qu’elle dégage était la seule capable d’interpréter Satsuki.

Synopsis et source: Satsuki, une jeune femme, vit dans le souvenir de son compagnon, tué dans un terrible accident de voiture. Un jour, une rencontre sur un pont et le surnaturel (?) prend sa place, un chemin possible vers le deuil? Moonlight Shadow est l’adaptation de la célèbre nouvelle de Banana Yoshimoto, publiée au Japon en 1986 et depuis traduite dans de nombreuses langues. En France, la nouvelle est souvent éditée avec Kitchen.

Lire la suite

Projet Moonlight Shadow

La nouvelle est tombée cette nuit, Nana Komatsu sera Satsuki dans l’adaptation de Moonlight Shadow (1986), un célèbre roman de l’écrivaine Banana Yoshimoto. Aux commandes le metteur en scène Malaisien (né à Singapour) Edmund Yeo, un habitué des festivals internationaux, récompensé en 2017 au Tokyo International Film Festival pour We, The Dead/Aqerat.

Après Martin Scorsese (Silence), Bernard Rose (Samourai Marathon 1855), la jeune actrice est à nouveau à l’affiche d’un film réalisé par un metteur en scène non-japonais. Elle y incarne le personnage central du roman, une jeune femme qui n’arrive pas à surmonter le chagrin causé par la perte de son compagnon dans un accident de voiture.

Dans les commentaires, l’écrivaine note que Nana Komatsu a à peu près l’âge qu’elle même avait lorsqu’elle a écrit Moonlight Shadow (titre choisi en référence à la chanson de Mike Oldfield) et estime que celle-ci de par son tempérament et sa force est parfaite pour le rôle. Edmund Yeo a tout de suite pensé à elle pour incarner Satsuki et déclare qu’elle ‘n’a pas joué Satsuki mais qu’elle est devenue Satsuki’.

De son côté, Nana Komatsu souligne la charge émotionnelle du rôle, un tournage dans lequel le metteur en scène s’est montré à l’écoute et une expérience qui lui ouvre une nouvelle porte. Moonlight Shadow sort en salles au Japon cet automne…


Liens MOONLIGHT SHADOWSite officiel – TWITTER – INSTAGRAM

SourcesOricon News – Eigajoho – Natalie Music – Yahoo Japan –  Cinema LifeFashion PressMoviche