Kuru est arrivé…

…et elle aussi: Makoto Higa, hôtesse, medium et fiancée de Nozoki, le personnage central du film. Deux à quatre heures de préparation et de maquillage à chaque séance pour Nana Komatsu, cheveux teints et corps couvert de tatouages et de profondes cicatrices.


Cliché officiel publié sur le compte Instagram de l’actrice

makoto-higa


En dépit de folles rumeurs qui ont un temps circulé, arguant que Nakashima ne pourrait terminer le montage de son film en temps et en heure, Kuru est bien sorti dans les salles le vendredi 7 décembre comme prévu…

Les deux semaines qui ont précédé cette sortie ont été riches en interviews et reportages, les acteurs se relayant pour assurer la promotion du film. De Oricon News à Cinema Today en passant par Eiga.com ou Model Press, il ne s’est pas passé un jour sans la parution d’un ou plusieurs articles consacrés à Kuru. Junichi Okada et Nana Komatsu se sont particulièrement investi.

Ainsi on a pu apprendre -et ce n’est pas une surprise- que le tournage n’a pas été de tout repos. Il devait durer deux mois, il en a fallu quatre et au final, Nakashima a produit un opus de 4 heures ramenées à 2 après montage pour la version en salles. Vivement le DVD/Bluray pour un Director’s Cut peut-être, des bonus intéressants en tout cas…


« Elle est devenue une excellente actrice » Nakashima

Le metteur en scène ainsi que les principaux protagonistes étaient présents pour une Première au Toho Cinema de Hibiya, un quartier de l’arrondissement de Chiyoda à Tokyo, non loin du Palais Impérial.

Ce fut l’occasion de faire rire un peu l’auditoire en revenant sur les allusions, faites par les acteurs lors d’interviews, aux exigences et emportements du metteur en scène qui, fidèle à sa réputation, n’a pas ménagé son équipe… Lire la suite « Kuru est arrivé… »

De Nakashima à Nakashima

et de Kanako (2014) à Makoto (2018)

Tetsuya Nakashima, le génial metteur en scène de ‘Kamikaze girls‘, ‘Confessions‘ et ‘Memories of Matsuko‘ avait longtemps cherché sa ‘Kanako’ pour 乾き/The world of Kanako, sa fable nihiliste. Il l’a trouvée en la personne de Nana Komatsu, une jeune modèle alors assez présente dans les magazines pour ados…

Poussée par ses proches, c’est presqu’à reculons que la jeune fille se rendit à l’audition, elle n’envisageait pas une carrière d’actrice. D’elle, Nakashima dira plus tard qu’elle ne savait pas ce que c’était que jouer, que ‘ça’ lui venait ‘naturellement’ et que ses réactions à ses instructions et sollicitations avaient été un fil conducteur tout au long du tournage. Quand on connait sa réputation d’exigence (qui selon l’actrice Miki Nakatani frise la tyrannie), c’était plus qu’un compliment…

Nakashima la retrouve quatre ans plus tard. Dans ‘The world of Kanako’ il avait fait d’elle un démon au visage d’ange, cette fois sous les traits de Makoto Higa, une hôtesse qui travaille dans un bar, fiancée à un écrivain spécialiste de l’occulte (Nozoki, interprété par Junichi Okada), elle est une médium qui va défier une chose innommable et terrifiante… « Kuru/It comes » sort au Japon le 7 décembre prochain.


Mini galerie Makoto Higa (2018)


Mini galerie Kanako Fujishima (2014)

Brèves d’octobre

Makoto
Makoto Higa-Nana Komatsu dans Kuru

IL sera là le 7 décembre, comme prévu. Un esprit? un démon qui terrifiait les ancêtres? Nozaki (Jun Okada), un journaliste freelance, enquête sur des cas de disparitions et de morts mystérieuses, impliquant dans ses investigations sa propre fiancée, Makoto (Nana Komatsu), ainsi que la soeur aînée de celle-ci, Kotoko (Takako Matsu), une bien étrange prêtresse.

Nozaki a été présenté à un certain Tahara (Satoshi Tsumabuki) … Deux années plus tôt, un collègue de ce dernier reçoit un mystérieux visiteur qui souhaite s’entretenir de ‘l’affaire Chisa‘. Ce prénom a une résonance bien particulière puisque c’est celui que lui et sa jeune femme enceinte, Kana (Haru Kuroki), souhaitent donner à leur fille qui va naître et détail troublant, eux seuls sont au courant, ils n’en ont parlé à personne. Peu après ce jeune collègue meurt dans des conditions inexplicables.

Nozaki va bientôt être confronté à une présence monstrueuse et indicible. Voici la bande-annonce de Kuru, le prochain Tetsuya Nakashima, un clip remarquable et puissant qui permet d’envisager un film un peu gore, haletant et très certainement terrifiant… Lire la suite « Brèves d’octobre »

Il arrive…

kuru cast

… le prochain Tetsuya Nakashima ! Le génial metteur en scène de Confessions se remet à l’ouvrage avec Kuru/来る (Come!) , un nouveau long métrage visible en salle en 2019 et certainement rapidement disponible en DVD/Blu-ray en Europe grâce aux bons offices de Adam Torel et de sa société Third Window qui a toujours diffusé les films du maître depuis Kamikaze Girls (2004).

Le scénario, écrit par Nakashima et Hideto Iwai, est basé sur le roman de Ichi Sawamura « Bogiwan is coming », publié en 2015 … horreur et mystère seront au rendez-vous et l’on peut certainement compter sur l’inventivité de Nakashima pour un rendu visuel haut-de-gamme !  Lire la suite « Il arrive… »