Jazz, en pente douce…

Kids on the slope, un film de Takahiro Miki (mars 2018)

Kids on the slope - Poster

1966, Sasebo, préfecture de Nagasaki. A Tokyo, les étudiants commencent à se mobiliser contre la guerre au Vietnam, contre la présence U.S. et pour un monde nouveau. Sasebo est plus paisible mais les bars de la ville sont fréquentés par les marins américains de passage, on y écoute du jazz…

Kaoru Nishimi (Yuri Chinen) fait partie de cette génération de lycéens qui n’a pas connu la guerre car née après elle. Récemment transféré, c’est un jeune homme brillant mais solitaire, promis à des études de médecine, et un excellent pianiste de formation classique.

Sasebo, comme Nagasaki, est une ville à étages: l’accès à la mer, le port et des commerces dans une cuvette et le reste de la ville à flanc de colline. La pente escarpée qui mène au lycée Higashi est sans doute une métaphore, celle de l’effort que Kaoru va devoir accomplir pour devenir adulte. Deux rencontres vont considérablement bouleverser son existence.

Il fait la connaissance de deux élèves singuliers: Sentaro Kawabuchi (Taishi Nakagawa), un grand gaillard aux cheveux roux et au teint clair qui traîne une solide réputation de redoutable bagarreur et Ritsuko Mukae (Nana Komatsu), une douce jeune fille, amie d’enfance de Sentaro.

Les deux jeunes gens appartiennent à la petite communauté chrétienne de Sasebo, ce sont des amoureux du jazz, musique qu’ils savourent dans la cave spécialement aménagée par le père de Ritsuko, sous son magasin de disques, Mukae RecordsLire la suite « Jazz, en pente douce… »

La rentrée en bref…

kakeru

En attendant des annonces de tournages ou de sorties pour le grand écran, c’est tout de même la « rentrée » pour la jeune actrice avec une actualité somme toute intéressante: nouveau court-métrage pour la marque ‘Niko and‘, sortie imminente du DVD/Bluray de Kids on the Slope, sortie annoncée du DVD/Bluray de Koi Ame, photoshoot pour Nylon Japan et pub pour Google


Kakeru, nouveau court-métrage pour Niko and: 6 mois après la sortie de 君とノートとコーヒーと (you, a coffee and a note…) la célèbre marque met à nouveau le paquet avec un deuxième court-métrage mettant en scène Nana Komatsu et son comparse/collègue de l’agence Stardust Promotion, Masaki Suda.

Deux jeunes mangaka, l’un est auteur et scénariste (Masaki Suda), l’autre est dessinatrice et illustratrice (Nana Komatsu) et tous deux discutent de leur oeuvre, entrent en conflit, notamment sur la nécessité de dessiner au pinceau, avant d’aboutir au produit final.

Publicité haut de gamme donc mais aussi un vrai moment de cinéma car non seulement ces deux-là savent y faire mais la mise en scène est dynamique et l’enchâssement d’une séquence animation particulièrement astucieux…

Lire la suite « La rentrée en bref… »

Brèves en Mars…

Sortie sur les écrans de ‘Kids on the slope‘ le 10 mars, nouvelle bande-annonce pour Koi Ame/Love is like after the rain (prévu pour le 25 mai), spot pour la marque Kirin et court-métrage pour ‘Niko and’ en compagnie de Masaki Suda, Nana a été très présente dans les médias nippons ces derniers jours…

Interviews pour Oricon News, Cinema Today, avant-première et première pour Kids on the slope en compagnie de ses co-stars (Yuri Chinen, Taishi Nakagawa) et du metteur en scène Takahiro Miki, opérations promo sur les télés (Fuji TV, NTV…): trois semaines avec un flot quasi-continu de photos, clips et articles sur les réseaux sociaux. Il est maintenant probable qu’on la voie un peu moins. Si ce n’est déjà fait, le tournage du prochain Tetsuya Nakashima (Kuru) va commencer.

Bandes annonces et ce surprenant court-métrage pour ‘Niko and’, par ici:  Lire la suite « Brèves en Mars… »

Actrice fétiche de Takahiro Miki?

Nana Komatsu est à l’affiche de ‘Kids on the slope’, le nouvel opus du cinéaste, dont la sortie est prévue au Japon pour le 10 mars 2018, deux ans après un autre premier rôle, celui d’Emi dans ‘My Tomorrow, Your Yesterday’, qui fut un beau succès public et critique dans plusieurs pays d’Asie.

24796651_1373101526151620_4782510427893025013_n

La dernière fois que Takahiro Miki a donné un rôle principal à une actrice à deux reprises remonte à 2012 . Il s’agissait alors de Yuriko Yoshitaka mais c’était somme toute logique puisqu’il s’agissait d’une histoire qui se déclinait en deux films: We were there 1 et 2 (僕等がいた/bokura ga ita).

Cette fois, Takahiro Miki fait à nouveau appel à Nana Komatsu mais pour un film et un scénario sans aucun lien avec My Tomorrow, Your Yesterday. Un autre live action (adaptation d’un manga) où elle interprète le personnage de Ritsuko, une jolie étudiante, catholique et férue de jazz, amie d’enfance d’un certain Sentaro (Taishi Nakagawa), un jeune homme à la réputation sulfureuse. Kaoru, le personnage central (Yuri Chinen) va vite s’éprendre d’elle…

Etre belle peut parfois être une malédiction pour une jeune actrice car aussi bien les réalisateurs que les sociétés de production peuvent être enclins à leur donner un rôle de faire valoir, ‘décoratif’ en quelque sorte. C’est un peu ce que j’ai craint pour elle après Kanako en la voyant enchaîner une comédie un peu trop sucrée à mon goût (Close Range Love) et quelques petits rôles de ‘girlfriend’ de service…  Lire la suite « Actrice fétiche de Takahiro Miki? »