Ito le 21 Août

Avec ses deux acteurs vedettes et un casting de seconds rôles exceptionnel (Fumi Nikaido, Ryo Narita, Takumi Saito, Nana Eikura, Pistol Takehara, Yutaka Matsushige…) Ito, le nouveau film de Takahisa Zeze, aurait pu être le blockbuster romantique du printemps. Sa sortie était prévue pour le 24 avril mais la pandémie Covid est passée par là et avec elle les mesures de distanciation et de prudence qui ont amené la production à tout reporter.

C’est donc le 21 août prochain que les spectateurs pourront en principe se rendre dans les salles pour voir le film, dans un contexte difficile pour l’industrie du cinéma d’autant plus que le Japon, comme d’autres pays, doit faire face à une recrudescence de cas.

La campagne de promotion en mars et avril dernier a été conséquente mais avec un décalage de plusieurs mois, le staff et les acteurs sont forcément à nouveau à l’ouvrage. Ci-dessous un clip musical dans lequel Masaki Suda et Huwie Ishizaki reprennent la célèbre chanson de Miyuki Nakajima ainsi qu’une bande-annonce précédée d’un petit message de Masaki Suda et Nana Komatsu. Apparemment le film bénéficiera d’une large diffusion dans les salles IMAX de 109Cinemas.



Lire la suite: Ito, Filmarks, sorties DVD

Préparez vos mouchoirs


Dernière minute (3 avril) : la sortie du film est finalement repoussée. Initialement prévue pour le 24 avril, la sortie en salles est reportée compte tenu de la crise sanitaire. La nouvelle date sera communiquée ultérieurement.


Aoi Sonoda (Nana Komatsu) et Ren Takahashi (Masaki Suda) se sont rencontrés très jeunes, à l’âge de 13 ans: premier lien et premier amour mais ils ont été arrachés l’un à l’autre. Aoi, maltraitée par son beau-père, est emmenée par la police et placée en un lieu plus sûr, loin de Ren: première séparation! Ils se retrouvent des années plus tard, à l’âge de 21 ans, mais ne parviennent pas à renouer. Enfin, le destin les réunit une dernière fois alors qu’ils ont en quelque sorte fait leur vie, tous deux ayant passé la trentaine…

Ceux et celles qui l’ont d’ores et déjà visionné (projections presse, screeners) parle d’un film visuellement très réussi mais annoncent la couleur: les spectateurs qui fondent en regardant un mélodrame vont apparemment en avoir pour leur argent.

Compte tenu de l’évolution parfois rapide de la situation sanitaire et des mesures ou recommendations émanant du gouvernement japonais, il n’est pas exclu que la sortie du film -prévue pour le 24 avril- soit reportée. Pour le moment la campagne de promotion suit son cours: spots TV et passages obligés du couple vedette lors de shows divers.

Comptes officiels: Site du filmTwitterInstagram. Fiche du film en anglais sur AsianWiki.

Lire la suite « Préparez vos mouchoirs »

Komatsu + Suda = Ito

Nana Komatsu et Masaki Suda se partageront la vedette dans Ito (titres anglais provisoires: Tapestry/Yarn), un film de Takahisa Zeze (The Chrysanthemum and the Guillotine, Pandemic, Lowlife). Inspiré par la chanson de Miyuki Nakajima (1992), le film retrace l’histoire de deux jeunes gens qui se sont rencontrés au début de l’ère Heisei, à l’âge de 13 ans, retrouvés 8 ans plus tard sans pour autant renouer avant de voir leurs chemins se croiser de nouveau, à 31 ans, alors qu’au Japon une nouvelle ère se prépare.

La nouvelle annoncée le 9 juin dernier par la presse spécialisée n’a pas manqué de générer une certaine agitation chez les fans des deux jeunes stars. Assurément un des couples les plus charismatiques sur les écrans nippons, ils sont complices de longue date et ont souvent tourné ensemble: deux films, Destruction Babies et Drowning Love ainsi que plusieurs court-métrages, de longs clips promotionnels pour la marque Niko and.

Le tournage aura lieu de juillet à septembre dans un premier temps, d’autres scènes seront filmées l’hiver prochain, en des lieux aussi divers que Hokkaido, Okinawa, Tokyo et Singapour. Sortie sur les écrans en 2020.

Sources: Eiga.com, Oricon NewsSite Officiel: ItoTwitter: Ito.


Sayonara Kuchibiru/Farewell Song


Curieusement, le film n’est diffusé que dans un peu plus d’une centaine de cinémas, loin des 300 et quelques habituelles pour une sortie. Choix frileux ou astuce promotionnelle pour inscrire le film dans la durée? A en croire compte-rendus et billets sur Twitter, les salles sont pleines et mercredi 19, les deux actrices, Nana Komatsu et Mugi Kadowaki montent à nouveau au créneau pour une opération promotion au cinéma Toho de Shinjuku.

Présenté au Festival International de Shangai, dans la perspective d’une diffusion en Chine continentale, le film sortira sur les écrans à Taiwan le 28 août prochain. Avec une note moyenne de 3.7/5 sur Eiga.com, le film de Akihiko Shiota fait l’objet de critiques plutôt favorables.


Samurai Marathon 1855


Première européenne pour le film de Bernard Rose au Festival International du Film à Edimbourg, Ecosse, le 25 juin: EIFF. Ensuite l’Amérique du Nord avec une Première aux USA le 28 juin pour l’ouverture du New York Asian Film Festival. Nana Komatsu sera peut-être présente* pour recevoir un Rising Star Award, elle sera la première actrice japonaise ainsi honorée depuis Fumi Nikaido en 2014.

* selon les organisateurs du festival, l’actrice sera aux côtés du réalisateur pour une séance Questions/Réponses lors de la première, elle recevra son prix pour l’occasion. Source: NYAFF.


La rentrée en bref…

kakeru

En attendant des annonces de tournages ou de sorties pour le grand écran, c’est tout de même la « rentrée » pour la jeune actrice avec une actualité somme toute intéressante: nouveau court-métrage pour la marque ‘Niko and‘, sortie imminente du DVD/Bluray de Kids on the Slope, sortie annoncée du DVD/Bluray de Koi Ame, photoshoot pour Nylon Japan et pub pour Google


Kakeru, nouveau court-métrage pour Niko and: 6 mois après la sortie de 君とノートとコーヒーと (you, a coffee and a note…) la célèbre marque met à nouveau le paquet avec un deuxième court-métrage mettant en scène Nana Komatsu et son comparse/collègue de l’agence Stardust Promotion, Masaki Suda.

Deux jeunes mangaka, l’un est auteur et scénariste (Masaki Suda), l’autre est dessinatrice et illustratrice (Nana Komatsu) et tous deux discutent de leur oeuvre, entrent en conflit, notamment sur la nécessité de dessiner au pinceau, avant d’aboutir au produit final.

Publicité haut de gamme donc mais aussi un vrai moment de cinéma car non seulement ces deux-là savent y faire mais la mise en scène est dynamique et l’enchâssement d’une séquence animation particulièrement astucieux…

Lire la suite « La rentrée en bref… »