Kimono Marathon

yuki-hime2

Un petit billet pour revenir brièvement sur Samurai Marathon de l’anglais Bernard Rose, film que Gaga Productions présente désormais sur son catalogue international (en anglais). Comme vous avez pu éventuellement le lire sur un précédent post, Samurai Marathon a connu un destin pour le moins curieux car si le film n’a pas attiré les foules dans les grands centres urbains, il a eu son petit succès en dehors de Tokyo, dans les petites villes et les préfectures ‘rurales’…

Une exposition itinérante présentant les faits historiques dont l’oeuvre s’inspire ainsi que des clichés des décors et les costumes portés par les comédiens a fait le tour du pays, dans les gares ou des salles d’exposition. Il était possible d’y admirer l’un des somptueux kimono porté par Nana Komatsu pour son personnage de Yuki Hime  

Premier rôle d’époque et premier film d’action pour la jeune actrice qui semble mettre un point d’honneur à s’essayer à tous les genres et styles possibles. En revanche, porter le kimono n’avait rien de nouveau car en 2015 et 2016, elle était le mannequin emblématique de Kyoto Kimono Yuzen, une société spécialisée dans la confection, la vente et la location de kimono hauts de gamme.

Ce post est l’occasion pour présenter une petite compilation, sélection faite parmi les centaines de clichés du catalogue…  

En Vogue…

farewelll-song01

Actualité intéressante à la mi-mars, nouvelle bande annonce pour Sayonara Lips/The Farewell Song, Nana Komatsu à Paris pour Chanel et à la une de Vogue Girl Japan


Sayonara Lips

Sayonara Lips/The farewell Song sera sur les écrans le 31 mai, sortie prévue dans près de 300 salles. Le site officiel a été mis à jour et une bande annonce mise en ligne. Haru (Mugi Kadowaki) et Leo/Reo (Nana Komatsu) ont décidé de mettre un terme à leur aventure musicale (un duo féminin de pop indé) avec une tournée d’adieux.

Reo est attirée par leur jeune roadie, Shima (Ryo Narita) qui n’a d’yeux que pour Haru… triangle amoureux donc, mais outre le fait que le script a été écrit par le metteur en scène Akihiko Shiota qui a signé des oeuvres assez fascinantes telles que Harmful Insect ou Yomigaeri, la scène ci-dessous laisse entendre que ça ne va pas être si simple.

farewelll-song03

BANDE ANNONCE

MINI GALERIE


Samurai Marathon

Accueil en demi-teinte pour le film de Bernard Rose, certains critiques déplorant le fait qu’un ‘gaijin’ ait osé faire un film de samurai. Le Japan Times, principal journal en langue anglaise, énumère les défauts de mise en scène mais trouve le film plutôt divertissant.

En dépit d’un casting prestigieux, Samurai Marathon n’est pas entré dans le top 10 lors de la sortie du film le 23 février. Toutefois, cet article (en japonais) constate que le film se taille un franc succès hors Tokyo dans les autres préfectures, notamment dans les villes moyennes et en milieu rural… Lire la suite « En Vogue… »

Février: sabre et chansons


Samurai Marathon

Sur les écrans nippons depuis le vendredi 22 février, si Takeru Sato, Nana Komatsu et Mirai Moriyama ont été en première ligne pour assurer la promotion du film, la plupart des acteurs et le metteur en scène n’ont pas été en reste.

La société de production Gaga est actuellement en pourparlers avec différents distributeurs pour une sortie du film à l’international. Le casting de luxe, le metteur en scène britannique (Bernard Rose) et surtout le producteur du film, Jeremy Thomas, dont le nom est attaché à des oeuvres majeures comme ‘Le Dernier Empereur‘ ou ‘Furyo/Merry Xmas Mr Lawrence‘ constituent de bonnes cartes de visite.

Une scène de combat entre la princesse Yuki Hime (Nana Komatsu) et un brigand, suivie d’une des bandes annonces du film:

L’actrice s’est préparée physiquement pour le rôle afin de gérer au mieux certaines scènes d’action: équitation, maniement d’armes blanches (couteau et sabre) et bien évidemment, la course à pied. Le tournage s’est déroulé pour l’essentiel dans la préfecture de Yamagata

Première spéciale du film en compagnie du metteur en scène et des acteurs principaux au cinéma Toho de Hibiya à Tokyo, samedi 23 février. Mini galerie:


Sayonara lips

Première bande annonce (un petit teaser de 42s) en ligne depuis quelques jours pour Sayonara Lips (titre anglais: Farewell Song) de Akihiko Shiota, une production Gaga. Sortie en salles prévue pour le 31 mai 2019.  SITE OFFICIEL

Dans ce qui est annoncé comme un road movie musical sur fond de triangle amoureux, Nana Komatsu interprète le personnage de Leo, chanteuse et guitariste d’un duo féminin de rock indépendant ‘HaruLeo’, sur le point de se séparer après une tournée d’adieux.

Si la trame paraît simple et dans la lignée des nombreux ‘Youth Movies’ produits au Japon, on peut sans doute espérer un traitement original du metteur en scène de Harmful Insect, Wet woman in the wind, Dororo ou encore Yomigaeri. La chanson thème du film est signée Aimyon. Lire la suite « Février: sabre et chansons »

2019 ! 3 films au compteur…

closedward

2019 donnera l’occasion de voir Nana Komatsu sur grand écran au moins en trois occasions. La sortie de Samurai Marathon, production anglo-japonaise signée Bernard Rose, est imminente puisque le film sera diffusé dans plusieurs centaines de salles au Japon le 22 février prochain. En mai, on retrouvera l’actrice aux côtés de Mugi Kadowaki dans Sayonara Lips de Akihiko Shiota. Enfin, en novembre, elle partage l’affiche avec Tsurube Shofukutei et Go Ayano dans Closed Ward de Hideyuki Hirayama.

Annoncé le lundi 4 février, ce film est construit à partir d’un script écrit par Hirayama et largement inspiré par le best seller du même nom, Closed Ward/閉鎖病棟 de Hosei Hahakigi. C’est à la fois un thriller et une comédie dramatique dont l’action se déroule en milieu psychiatrique. Le tournage qui a débuté le mois dernier devrait s’achever prochainement.


Samurai Marathon, le 22 février: SITE OFFICIEL

smarathon-notes

Bande annonce sous titrée en anglais

Nana Komatsu dans le rôle de Yuki Hime

yukihime-smarathon

Le casting est somptueux puisqu’aux côtés des deux têtes d’affiche (Takeru Sato et Nana Komatsu) on trouve: Mirai Moriyama, Shota Sometani, Etsushi Toyokawa, Hiroki Hasegawa ou encore Naoto Takenaka Lire la suite « 2019 ! 3 films au compteur… »