Les trames du destin

Psycho-Cinematography est un blog WordPress en anglais tout à fait unique centré sur le cinéma japonais. ‘Le Cinéma Japonais vu de biais‘ peut-on lire sur l’entête du site ! Ce biais est celui qu’introduit P-J Van Haecke, le blogmestre, dans chacune de ses critiques en y posant le regard particulier que lui procure son expérience professionnelle de psychologue clinicien.

Avec son aimable autorisation, N.K. France/Nana Komatsu Films propose régulièrement à ses lecteurs et visiteurs la traduction partielle (sans par exemple les nombreuses notes qui accompagnent les articles) des critiques d’une douzaine de films dans lesquels Komatsu Nana était à l’affiche. Aujourd’hui Ito/Tapestry (2020) : article original en anglais.

lire la suite

Le tournage de Tapestry

Signé par le metteur en scène Takahisa Zeze (The promised land, The Chrysanthemum and the Guillotine, Pandemic…) Ito -titre anglais: Tapestry, the thread of our lives- a été tourné en deux temps, au cours de l’été 2019 puis pendant l’hiver de cette même année.

Sur Hokkaido, dans la petite ville de Biei mais aussi à Hakodate, à Tokyo, Okinawa et Singapour, le spectateur suit le parcours de deux personnages séparés pendant l’ère Heisei et qui parviennent finalement à se retrouver au tout début de la nouvelle ère, Reiwa.

L’édition Deluxe, en DVD* ou Bluray, disponible entre autres sur CD Japan est un joli coffret avec livret, photos et deux disques, le film en bluray (ou DVD*) et en DVD plus de deux heures de bonus: première, interviews, scènes inédites et un documentaire sur le tournage du film.

Voir la suite: captures d’écran, extraits video

Sur le fil

C’est une Nana Komatsu rayonnante, heureuse et très élégante qui a assisté le vendredi 19 mars à la cérémonie (8 heures environ) des 44èmes Japanese Academy Awards au Grand Prince Hotel à Tokyo. Le système est un peu différent des Oscars ou des Césars, les ‘nominés’ reçoivent un Prix d’Excellence et un trophée, ils disposent également d’un temps d’antenne et répondent aux questions des Maîtres de cérémonie…

Dans la catégorie ‘Meilleure Actrice’, cette 44ème édition aura vu le sacre de Masami Nagasawa pour sa performance dans le très beau et très dur Mother. Non seulement son interprétation y est remarquable mais le film constituait un meilleur véhicule pour une consécration que les oeuvres dans lesquelles les quatre autres ‘nominées’ officiaient.

Positive, simple et humble comme à l’accoutumée, Nana Komatsu était tout à sa joie d’avoir retenu l’attention de l’Académie pour sa belle prestation dans Ito/Tapestry et ce pour la 2ème année consécutive, car en 2020, elle était en lice pour le ‘Meilleur Second Rôle Féminin’ avec Closed Ward.

Avec une belle moisson de 3 prix et 7 nominations au cours des deux dernières années, il est évident que la jeune actrice n’est désormais plus perçue comme une débutante ou un simple ‘Espoir’ mais comme une actrice expérimentée avec laquelle il faudra compter dans l’avenir. Le jour viendra où elle recevra la récompense suprême, rejoignant ainsi de prestigieuses aînées telles que Masami Nagasawa, Sakura Ando ou encore Yu Aoi.

Voir la suite: photo, scène de Ito, liens…

Au fil de leurs vies

Deux jeunes adolescents fuient à perdre haleine dans le froid et la neige, la police est à leurs trousses, dépêchée par la famille de la petite Aoi. Brutalisée par son beau-père, trahie par une mère dépassée et incapable de la défendre, celle-ci s’en remet à Ren, il a fait le serment de la protéger.

Dans la grande île d’Hokkaido, Ren et Aoi s’aimaient quand ils avaient treize ans pendant l’ère Heisei (1989-2019). La violence des adultes les a séparés, puis la vie, tout simplement, les a maintenus éloignés l’un de l’autre. Elle les fera se rencontrer à nouveau et ce plusieurs fois sans que pour autant ils puissent renouer le fil. La nouvelle ère, Reiwa, permettra-t-elle que ce qui a été rompu soit réparé? Ito est un voyage à travers le temps et l’espace et le récit de retrouvailles difficiles sur le chemin de la vie, en dépit des coups du sort.

Avec plus de quarante films au compteur, Takahisa Zeze est un metteur en scène à la fois prolifique et éclectique qui a réalisé des oeuvres aussi différentes que Tokyo X Erotica, Pandemic ou plus récemment The Promised Land. En 2020, il porte à l’écran Ito (Tapestry: the thread of our lives), à partir d’un script écrit par Tamio Hayashi, librement inspiré par la chanson Ito de Miyuki Nakajima, un hit de 1992, toujours populaire .

Le film aurait dû sortir au printemps, le 24 avril, après une campagne de promotion dans laquelle les deux acteurs vedettes (Masaki Suda et Nana Komatsu) se sont beaucoup investis. La crise sanitaire et la proclamation de l’état d’urgence au Japon ont amené la production à repousser la date au 21 août. Malgré tout, Ito a pu rencontrer son public, séduisant de nombreux spectateurs par delà les générations, se plaçant dans le Top 10 du box-office de l’année (n°6 ou n°8 selon les sources).

Lire la suite