Sakura

sakura2

Promotion habile ou simple hasard du calendrier, c’est au beau milieu de la saison de floraison des cerisiers que la nouvelle du tournage de Sakura est tombée…

Il s’agit de l’adaptation du roman à succès de Kanako Nishi publié en 2005. Nana Komatsu sera Miki, la plus jeune des trois enfants de la famille Hasegawa, elle partage l’affiche avec Ryo Hoshizawa (Hajime, le frère aîné) dont on a pu apprécier le jeu dans River’s Edge et Takumi Kitamura (Kaoru, le plus jeune frère).

C’est un foyer heureux qui dorlote un petit chien, Sakura…tout le monde vit dans l’admiration -voire l’adoration en ce qui concerne Miki– de Hajime, un jeune homme brillant et séduisant. Un accident va plonger la famille dans le chagrin et le désespoir, le chemin de la reconstruction s’avère difficile…

Aux commandes, le metteur en scène Hitoshi Yazaki à qui l’on doit March comes in like a lion ou encore Strawberry short cakes. Tournage en cours, sortie prévue pour le début de l’été 2020.


SITE OFFICIELTWITTER

sakura1


Lire la suite « Sakura »

En Vogue…

farewelll-song01

Actualité intéressante à la mi-mars, nouvelle bande annonce pour Sayonara Lips/The Farewell Song, Nana Komatsu à Paris pour Chanel et à la une de Vogue Girl Japan


Sayonara Lips

Sayonara Lips/The farewell Song sera sur les écrans le 31 mai, sortie prévue dans près de 300 salles. Le site officiel a été mis à jour et une bande annonce mise en ligne. Haru (Mugi Kadowaki) et Leo/Reo (Nana Komatsu) ont décidé de mettre un terme à leur aventure musicale (un duo féminin de pop indé) avec une tournée d’adieux.

Reo est attirée par leur jeune roadie, Shima (Ryo Narita) qui n’a d’yeux que pour Haru… triangle amoureux donc, mais outre le fait que le script a été écrit par le metteur en scène Akihiko Shiota qui a signé des oeuvres assez fascinantes telles que Harmful Insect ou Yomigaeri, la scène ci-dessous laisse entendre que ça ne va pas être si simple.

farewelll-song03

BANDE ANNONCE

MINI GALERIE


Samurai Marathon

Accueil en demi-teinte pour le film de Bernard Rose, certains critiques déplorant le fait qu’un ‘gaijin’ ait osé faire un film de samurai. Le Japan Times, principal journal en langue anglaise, énumère les défauts de mise en scène mais trouve le film plutôt divertissant.

En dépit d’un casting prestigieux, Samurai Marathon n’est pas entré dans le top 10 lors de la sortie du film le 23 février. Toutefois, cet article (en japonais) constate que le film se taille un franc succès hors Tokyo dans les autres préfectures, notamment dans les villes moyennes et en milieu rural… Lire la suite « En Vogue… »