À la Une

Quels films voir? visite guidée

Celle qui n’envisageait pas du tout une carrière d’actrice parce qu’entre autres raisons elle «n’aimait pas beaucoup parler » est aujourd’hui une des actrices les plus en vue du cinéma japonais et rares sont les articles qui ne mettent pas en avant sa très grande polyvalence. Aucun rôle, aucun film vraiment comparables, elle semble vouloir tout essayer, tout tenter, choix risqué car à force de brouiller les pistes on peut se retrouver sans marque de fabrique, sans identité.

Cette identité, le ‘chaméléon’ Nana Komatsu l’a sans nul doute grâce à son style: fondamentalement ‘old school’ elle préfère les regards et les glissements dans l’expression plutôt que de vaines gesticulations ou des phrases à rallonge. Si on ajoute à ça une réelle capacité à se montrer soudainement ‘explosive’ et un penchant certain pour les excentricités, on obtient un jeu très personnel et une présence à l’écran tout à fait unique. Suivez le guide ! ( ⭐ = recommandé !)


Rôles emblématiques

The World of Kanako (2014): premier long métrage, premier grand rôle, un film référence qui lance sa carrière en 2014. En 2019, Nana Komatsu déclarait humblement que c’était le montage opéré par Nakashima qui faisait du rôle de Kanako un grand rôle. Sans minimiser la qualité de la mise en relief du personnage, elle impressionne et malgré son inexpérience, elle joue à merveille aux côtés d’acteurs et d’actrices accompli(e)s dont Koji Yakusho, véritable légende vivante. Le film est une farce tragique, sombre et terriblement nihiliste, Nana Komatsu y incarne un authentique monstre dénué de tout sens moral. Critique de Hervé Lacrampe. ⭐

Lire la suite

Monica dans Silence

En 2015, Komatsu Nana, alors une débutante à l’écran, passe avec succès une audition pour un rôle dans Silence, un projet cher au réalisateur Martin Scorsese. Le tournage a lieu à Taïwan, la jeune actrice sera Monica, une jeune paysanne convertie au catholicisme.

La distribution est prestigieuse avec d’une part un trio de superstars américaines (Andrew Garfield, Adam Driver, Liam Neeson) et d’autre part quelques figures bien connues du cinéma japonais moderne, notamment Tadanobu Asano, Yousuke Kubozuka et l’acteur et réalisateur Shin’ya Tsukamoto.

En dépit d’un temps à l’écran limité -cependant à peine inférieur à celui de Liam Neeson- Komatsu Nana, en quelques scènes, se fond parfaitement dans le récit pour un second rôle emblématique. Le dialogue avec le Père Rodrigues est sans nul doute un épisode très intéressant tant au niveau du contenu que de la performance de l’actrice, convaincante et naturelle face à Andrew Garfield.

voir la suite: extraits d’interview, clichés du film…

Bulletin Janvier 2022

Au sommaire de ce premier bulletin de l’année: Parasite in Love en DVD, avant première pour The Last Ten Years et Moonlight Shadow à Taiwan et en Thailande…

Le film de Kensaku Kakimoto avec Nana Komatsu et Kento Hayashi sort en DVD/Bluray le 23 mars. L’édition Bluray de Parasite in Love propose quelques bonus: la bande annonce, le making of et un reportage sur la première du film. Pré commande possible sur Amazon Japon.

voir la suite

Satsuki…

à l’ombre du clair de lune

Sorti sur les écrans au Japon le 10 septembre 2021 puis présenté au 34ème Festival International du Film de Tokyo le 1er novembre, l’adaptation de la nouvelle de Banana Yoshimoto par le réalisateur malaisien Edmund Yeo poursuit son petit bonhomme de chemin: Moonlight Shadow est diffusé sur Wowow (Japon, streaming) à compter du 2 janvier et sera prochainement disponible sur Viki et Netflix.

A Taiwan les spectateurs pourront le voir en salles dès le 21 janvier, le film sera par ailleurs présenté lors de huit séances dans le cadre du Japanese Film Festival (Golden Screen Cinemas) en Malaisie entre le 6 et le 20 janvier…

En attendant et en espérant une présentation du film quelque part dans un festival européen ou sa diffusion dans nos régions via Netflix, une galerie de captures d’écran consacrée au personnage central, Satsuki, incarnée avec finesse par une Nana Komatsu très émouvante.

Voir la suite

Infos en vrac, décembre 2021

The Last Ten Years (Yomei 10 Nen/余命10年), le nouvel opus de Michihito Fujii (The Journalist, Yakuza and the Family, Day and Night…) sort en salles au Japon le 4 mars 2022. Cette production Warner est inspirée du roman de l’écrivaine Ruka Kosaka, atteinte comme son héroïne d’une maladie rare et incurable. Le réalisateur et son actrice principale, Komatsu Nana, se sont longuement entretenus avec la famille Kosaka pour que le film soit davantage centré sur les dernières années de vie que sur le décès de l’auteure, survenu tragiquement en 2017 avant même la publication de son livre.

Le tournage a duré un an car Michihito souhaitait que les saisons et le passage du temps soient représentés de la manière la plus réaliste qui soit. Le metteur en scène propose toujours un traitement très personnel et très original des thèmes et genres qu’il aborde, si The Last Ten Years a toutes les caractéristiques du mélodrame, il y a de fortes chances que celui-ci soit puissant et hors normes.

Mise à jour importante proposée par la production le mercredi 15 décembre: nouvelle bande annonce, nouveau poster, présentation de la chanson thème du film (écrite par Radwimps) et liste complète de la distribution (détails ci-dessous)

Voir la suite: Yomei 10 Nen, Parasite in Love, Moonlight Shadow…