À la Une

Quels films voir? visite guidée

Celle qui n’envisageait pas du tout une carrière d’actrice parce qu’entre autres raisons elle «n’aimait pas beaucoup parler » est aujourd’hui une des actrices les plus en vue du cinéma japonais et rares sont les articles qui ne mettent pas en avant sa très grande polyvalence. Aucun rôle, aucun film vraiment comparables, elle semble vouloir tout essayer, tout tenter, choix risqué car à force de brouiller les pistes on peut se retrouver sans marque de fabrique, sans identité.

Cette identité, le ‘chaméléon’ Nana Komatsu l’a sans nul doute grâce à son style: fondamentalement ‘old school’ elle préfère les regards et les glissements dans l’expression plutôt que de vaines gesticulations ou des phrases à rallonge. Si on ajoute à ça une réelle capacité à se montrer soudainement ‘explosive’ et un penchant certain pour les excentricités, on obtient un jeu très personnel et une présence à l’écran tout à fait unique. Suivez le guide ! ( ⭐ = recommandé !)


Rôles emblématiques

The World of Kanako (2014): premier long métrage, premier grand rôle, un film référence qui lance sa carrière en 2014. En 2019, Nana Komatsu déclarait humblement que c’était le montage opéré par Nakashima qui faisait du rôle de Kanako un grand rôle. Sans minimiser la qualité de la mise en relief du personnage, elle impressionne et malgré son inexpérience, elle joue à merveille aux côtés d’acteurs et d’actrices accompli(e)s dont Koji Yakusho, véritable légende vivante. Le film est une farce tragique, sombre et terriblement nihiliste, Nana Komatsu y incarne un authentique monstre dénué de tout sens moral. Critique de Hervé Lacrampe. ⭐

Lire la suite

Bulletin Mai 2022

Silence radio sur les activités et projets de l’actrice ces dernières semaines, rumeurs de tournage et de films déjà dans la boîte…on en saura plus sous peu, avec la sortie des magazines de l’été, comme la prochaine édition de Madame Figaro Japon où elle est au sommaire.

Yomei10Nen/The Last Ten Years est toujours dans le top ten du box office nippon, deux mois après sa sortie et les chiffres sont plutôt bons ! En date du 2 mai: 2,25 millions de spectateurs, 2,87 milliards de yens de revenus (environ 21 millions d’euros), hors anime, le film est pour le moment le plus gros hit de l’année.

voir la suite: The Last Ten Years, Parasite in Love, High Five Magazine

Yuko dans Yume wo ataeru (2)

Yuko Abe, épisodes 3 et 4, voici le deuxième volet en images consacré à l’héroïne de Yume wo Ataeru (夢を与える), l’un des très rares drama avec Komatsu Nana à l’affiche. ‘Critique’ de To give a dream/Yume wo ataeru sur ce blog: Drôle de rêve. Yuko, épisodes 1 et 2: Première Partie.

Le drama est un véritable must-see si vous appréciez le jeu de l’actrice, épaulée par un casting plutôt prestigieux: Rinko Kikuchi (Mikiko, la mère de Yuko), Joe Odagiri (l’agent recruteur) mais aussi Mackenyu ou encore l’excellente Kaho… 

voir la suite

Brèves Avril 2022

Plus de sept semaines après sa sortie sur les écrans nippons le 4 mars, The Last Ten Years (Yomei Ten Nen/余命10年) est toujours en bonne position dans les charts: n°3 en ‘access’ (popularité, réservations, billets) et n°7 (billets vendus). En date du 18 avril, le film a généré plus de 2,7 milliards de yens de revenus (environ 20 millions d’euros) et attiré 2,17 millions de spectateurs. Le cap des 3 milliards de yens a sans doute été atteint ces jours-ci.

voir la suite: The Last Ten Years, Moonlight Shadow

Yuko dans Yume wo ataeru (1)

Contrairement à la plupart de ses collègues, Komatsu Nana est très peu présente dans le monde des drama et séries. Les longs métrages et leurs plateaux de tournage ont clairement sa faveur et lors de plusieurs interviews ces dernières années elle a indiqué qu’elle y trouvait davantage son compte à la fois sur le plan professionnel et relationnel.

En 2015, elle est à l’affiche de Yume wo ataeru (to give a dream), un drama en 4 épisodes, format qu’elle choisira également en 2017 pour un autre drama, en deux volets, Thrill ! The Black Chapter et Thrill ! The Red Chapter, pour la chaîne publique NHK. Si l’on ajoute à cela deux téléfilms (The Black Devil and the White Prince et Kodaike Family’s People SP) et une très brève apparition dans l’épisode 12 de la série Close Range Love Season 0, on a fait le tour de l’implication de l’actrice dans ce qui relève du petit écran.

Lorsque Yume wo ataeru, une production Wowow, est diffusé en juin 2015, Nana Komatsu est encore une débutante que les cinéphiles ont pu découvrir dans The World of Kanako, un brûlot nihiliste signé Tetsuya Nakashima, et la comédie romantique Close Range Love.

voir la suite