À la Une

Quels films voir? visite guidée

Celle qui n’envisageait pas du tout une carrière d’actrice parce qu’entre autres raisons elle «n’aimait pas beaucoup parler » est aujourd’hui une des actrices les plus en vue du cinéma japonais et rares sont les articles qui ne mettent pas en avant sa très grande polyvalence. Aucun rôle, aucun film vraiment comparables, elle semble vouloir tout essayer, tout tenter, choix risqué car à force de brouiller les pistes on peut se retrouver sans marque de fabrique, sans identité.

Cette identité, le ‘chaméléon’ Nana Komatsu l’a sans nul doute grâce à son style: fondamentalement ‘old school’ elle préfère les regards et les glissements dans l’expression plutôt que de vaines gesticulations ou des phrases à rallonge. Si on ajoute à ça une réelle capacité à se montrer soudainement ‘explosive’ et un penchant certain pour les excentricités, on obtient un jeu très personnel et une présence à l’écran tout à fait unique. Suivez le guide: recommandé ⭐ favori ⭐ ⭐


Rôles emblématiques

The World of Kanako (2014): premier long métrage, premier grand rôle, un film référence qui lance sa carrière en 2014. En 2019, Nana Komatsu déclarait humblement que c’était le montage opéré par Nakashima qui faisait du rôle de Kanako un grand rôle. Sans minimiser la qualité de la mise en relief du personnage, elle impressionne et malgré son inexpérience, elle joue à merveille aux côtés d’acteurs et d’actrices accompli(e)s dont Koji Yakusho, véritable légende vivante. Le film est une farce tragique, sombre et terriblement nihiliste, Nana Komatsu y incarne un authentique monstre dénué de tout sens moral. Critique de Hervé Lacrampe. ⭐

Lire la suite

Court Métrage pour Shogakukan

Shogakukan est une grosse maison d’éditions mondialement connue pour ses publications distribuées au Japon, aux USA et en Europe: manga, livres pour enfants, magazines, encyclopédies et dictionnaires. Pour son 100ème anniversaire, la firme a fait réaliser une publicité exceptionnelle, un court métrage de 17 minutes, avec le metteur en scène Takahiro Miki aux commandes et Nana Komatsu en tête d’affiche. Mêlant habilement live action et séquences d’animation, le film est un voyage dans le temps et les publications…

voir la suite

Destruction Babies arrive en France

Distribué en Europe en DVD et Bluray par Third Window Films, le film du réalisateur Tetsuya Mariko arrive dans les salles obscures de l’Hexagone six après sa sortie au Japon le 21 mai 2016, mieux vaut tard que jamais. Présenté de manière confidentielle lors de la 15ème édition du Festival Kinotayo, le film est disponible pour un public bien plus large depuis le 27 juillet.

Violent, dérangeant, Destruction Babies est porté par l’acteur Yuya Yagira associé au tandem Masaki Suda/Nana Komatsu qui pour leur première collaboration se voyaient confier pour l’un le rôle d’un jeune homme veule et lâche fasciné par la violence, pour l’autre celui d’une call-girl, d’abord victime puis bourreau. Essai sur le film sur ce blog: Mortelle Randonnée.

voir la suite: bande annonce, clichés, jeu concours East Asia…

Yomei 10 Nen Edition Premium

Très belle édition Premium pour The Last Ten Years, film de Michihito Fujii, à ce jour meilleur box office cette année au Japon (hors anime), gros succès public et critique également à Taiwan* et en Thailande. Le coffret comprend un beau digipack avec le film en Bluray et un DVD riche en bonus: documentaire, interviews, bandes-annonces ainsi que des reportages complets sur les nombreuses ‘premières’ et événements promotionnels entourant le film.

Le ‘fan service’ s’agrémente d’une enveloppe avec 5 cartes postales, un mini poster plastifié, un joli livret de 32 pages ainsi qu’un deuxième DVD, une interview exclusive des principaux acteurs du film. Bluray Premium: Amazon Japan. Ci dessous quelques clichés du making of ‘Diary of The Last Ten Years’ (environ une heure)

(*1,3 million+ d’entrées en date du 4 juillet, population de Taiwan: 23,7 M)

voir la suite: clichés, actualités chanel..

Choses de la vie

Petit essai sur The Last Ten Years...

Premières images: une chambre d’hôpital, sur un lit une patiente et à côté d’elle dans un fauteuil roulant, Matsuri Takabayashi, à peine 20 ans. Toutes deux regardent les videos souvenirs de celle qui va bientôt s’en aller. Qui était-elle cette femme qui offre sa caméra à la jeune Matsuri et lui conseille de vivre sa vie au mieux, pour le temps qui lui reste. Matsuri a dû la rencontrer lors de son très long séjour clinique (deux ans) parce qu’elle aussi souffre d’une forme grave d’Hypertension Artérielle Pulmonaire (HTAP), une affection qui touche moins d’une personne sur cent mille et dont l’issue est fatale, dans un délai allant de quelques mois à quelques années. Pas de guérison possible, juste des traitements palliatifs…

Pour faire ce film, le réalisateur Fujii Michihito ainsi que son actrice vedette Komatsu Nana ont rencontré la famille de l’écrivaine Ruka Kosaka qui n’eut pas la chance de voir sa fiction ‘Yomei Ten Nen/The Last Ten Years’ sur les présentoirs des librairies car la maladie l’a emportée avant même la publication en 2017. Elle souffrait du même mal que l’héroïne de son roman et comme elle, elle s’est efforcée de vivre pleinement ses dernières années. Le film, basé sur son livre, est son histoire.

Voir la suite