À la Une

Quels films voir? visite guidée

Celle qui n’envisageait pas du tout une carrière d’actrice parce qu’entre autres raisons elle «n’aimait pas beaucoup parler » est aujourd’hui une des actrices les plus en vue du cinéma japonais et rares sont les articles qui ne mettent pas en avant sa très grande polyvalence. Aucun rôle, aucun film vraiment comparables, elle semble vouloir tout essayer, tout tenter, choix risqué car à force de brouiller les pistes on peut se retrouver sans marque de fabrique, sans identité.

Cette identité, le ‘chaméléon’ Nana Komatsu l’a sans nul doute grâce à son style: fondamentalement ‘old school’ elle préfère les regards et les glissements dans l’expression plutôt que de vaines gesticulations ou des phrases à rallonge. Si on ajoute à ça une réelle capacité à se montrer soudainement ‘explosive’ et un penchant certain pour les excentricités, on obtient un jeu très personnel et une présence à l’écran tout à fait unique. Suivez le guide ! (:star: = recommandé !)


Rôles emblématiques

Lire la suite

Bulletin Décembre 2021

Au sommaire de ce premier bulletin de décembre: The Last Ten Years (printemps 2022), Parasite in Love (toujours en salles au Japon), Moonlight Shadow bientôt sur Viki et Netflix…

The Last Ten Years (Yomei Ten Nen/余命10年) ne sortira en salles qu’au printemps prochain mais la campagne de promotion est d’ores et déjà lancée. Sélection d’ambassadeurs pour le film et diffusion de clichés du film par la production (distribution: Warner Bros Japan)

See and watch more

Yomei Ten Nen

Ruka Kosaka a quitté ce monde en 2017, à l’âge de 38 ans, avant même que son roman Yomei Ten Nen (余命10年/10 ans à vivre) ne soit publié et devienne un best-seller. Dans cette oeuvre largement inspirée par sa propre vie, le personnage principal, Matsuri Takabayashi, une jeune femme de 20 ans, apprend qu’une maladie incurable ne lui laisse que dix ans à vivre…

C’est cette histoire que l’on verra dans The Last Ten Years mis en scène par Fujii Michihito, le réalisateur ‘tendance’ ces dernières années au Japon (The Journalist, Day and Night, The Brightest roof in the universe, The Family…). Celui-ci s’est longuement entretenu avec la famille de Ruka Kosaka et a pris la décision de faire un film qui ne soit pas un mélodrame sur son trépas mais presqu’un ‘documentaire’ sur ses dernières années, comme une célébration de la vie.

Le tournage a pris un an dans des conditions difficiles (mesures Covid) et le metteur en scène a tenu à saluer par voie de presse l’engagement de son équipe et l’implication totale de ses deux têtes d’affiche. Il loue la perfomance de Kentaro Sakaguchi qui sait exprimer la vulnérabilité, quant à Nana Komatsu (qui incarne Matsuri) il voit en elle une ‘belle personne’ et une actrice qui a cette faculté de faire passer des émotions même sans dire un mot… Distribution Warner, sortie au printemps 2022. (Liens officiels: Site du film – Twitter – Instagram)


SourcesOricon News – Natalie Music – Movie Walker – Moviche – Real Sound – Cinema Today 1 – Cinema Today 2 – Model Press – Movie Collection

Parasites Amoureux

Petit essai sur le film (spoilers modérés)

Dans sa chambre obscure, bardée d’ordinateurs et d’appareils électroniques, Kengo Kosaka prépare sa revanche contre le monde entier, un malware qui va perturber toutes les communications la veille de Noël. Il se rappelle le suicide de ses parents quand il avait 8 ans, les moqueries à l’école, le rejet…Kengo se lave et se frotte les mains avec frénésie, sa peur panique de la saleté et des germes (mysophobie) fait qu’il n’a pas sa place dans ce monde.

Ailleurs, Hijiri Sanagi termine un livre, allongée dans un parc. Elle rencontre des enfants, elle les déteste, eux et leurs regards scrutateurs. Hijiri ne supporte tout simplement pas d’être regardée et observée (scopophobie), elle s’est isolée du monde extérieur en portant en permanence un casque audio. Ses souvenirs à elle sont les yeux inquisiteurs d’un grand-père, un savant qui a dit à l’enfant qu’elle était, qu’elle est malade, tout comme sa mère, car un parasite vit à l’intérieur de son crâne. Hijiri pense qu’elle va mourir mais sans paniquer, elle vit avec.

La rencontre entre les deux jeunes gens paraît impossible et pourtant… Izumi, un homme mystérieux qui semble savoir beaucoup de choses contacte Kengo et lui force la main pour que non seulement il rencontre Hijiri mais qu’il prenne soin d’elle.

Lire la suite